Visite d’Etat : le président burkinabé, séduit par la qualité des infrastructures du port autonome de Conakry

0
1159
Le PRAC et son homologue du Burkina au Port autonome de Conaky en compagne de madame le Directrice générale, Aissata Aribot

Il l’a fait savoir à l’occasion de sa visite d’amitié et de travail qu’il effectue actuellement à Conakry. Dès son arrivée à Conakry, après un bref entretien avec son homologue guinéen Alpha Condé, les deux chefs d’État ont entamé une visite de terrain en commençant par les installations de la Blue zone de Kaloum qui dispose de plusieurs infrastructures socioculturelles pour la promotion de la culture et l’épanouissement de la jeunesse guinéenne.

Ensuite, les deux présidents se sont rendus au port autonome de Conakry (PAC) pour y passer en revue, les récentes réalisations pour l’extension et la modernisation de ce port, destinés à augmenter sa capacité opérationnelle, à l’image des autres ports de la sous-région telle que ceux du Sénégal et de la Côte d’Ivoire. Séduit par la qualité des infrastructures, le président burkinabé, a affirmé que le port Autonome de Conakry servira bientôt de base pour la ville de Bobo-Dioulasso et tout le Burkina Faso. Ensuite il a tenu à féliciter le gouvernement guinéen pour les avancées qui sont faites pour la modernisation des infrastructures portuaires en Guinée.

Des ouvriers du PAC

Et enfin il a souhaité que les projets en cours puissent se réaliser rapidement pour que le port de Conakry soit utile à son pays, ce qui permettrait selon M.R.C Kaboré de “gagner dans les transports et dans l’efficacité”. La Directrice Générale du Port de Conakry, Mme Touré Aïssata Aribot , quant à elle, s’est félicitée du programme de coopération annoncé par le président du Faso, qui selon elle, intervient dans le cadre de la vision panafricaine du président Alpha Condé, qui s’est engagé corps et âme pour la réalisation des investissements ayant permis l’extension et la modernisation du PAC, en moins de dix ans, faisant passer ainsi le trafic portuaire en matière de marchandises de 6 millions de tonnes en 2010, à plus de 10,7 millions de tonnes en 2018, soit une augmentation notoire de 56%.

 Aujourd’hui, grâce à cette prouesse, le port de Conakry attise d’énormes opportunités économiques notamment, dans le cadre de la coopération économique et commerciale sous régionale. Par ailleurs, les deux présidents comptent également renforcer les liens de coopération entre leur pays dans les domaines de l’agriculture, du commerce, du transport et de la culture.

Après un séjour non des moindres à Conakry pour la 1ère fois officielle, le Président du Faso à quitté Conakry ce vendredi, 09 Aout 2019 pour le Burkina.

Béavogui SIBA- Taban Sylla