Transport: le prix du transport Dabola-Kankan connait une nette augmentation à l’occasion des fêtes

0
62
Gare routière Bambéto

Nombreux sont ces guinéens qui, par amour de leur préfecture, ou dans le souci de célébrer la fête des Moutons encore appelé fête de Tabaski à côté de leurs parents, décident de se rendre dans leurs villes d’origines. Malheureusement, pour ces adeptes de cette philosophie, les frais de transport sont au-delà du prix normal fixé par le syndicat des transporteurs de Guinée. Constat

A la gare routière de Matam où nous nous sommes rendus ce matin, ils sont des milliers de personnes qui ont été surpris de l’augmentation ‘’fantaisiste’’ sur le prix du transport.

Rencontrés avec ses bagages à 12h. 25’, Moussa Condé jeune étudiant en partance pour Dabola, nous explique la méthode par laquelle, il a pu se trouver un véhicule de transport pour rejoindre sa ville.

« D’habitude, le transport pour aller à Dabola il suffit juste d’avoir cent mille francs guinéens (110000 fg).Ce matin je me suis rendu à la gare routière de Matam, à mon fort étonnement, on me dit de payer cent cinquante mille francs guinéens (150000fg)», nous confié ce passager sous un ton sévère.

Abordant dans la même logique que Moussa Condé, Ibrahima Kaba visiblement remonté contre cette montée vertigineuse du transport pointe un doigt accusateur sur le syndicat des transporteurs.

«…Cette pagaille est orchestrée par le syndicat des transporteurs parce que ce sont eux qui ont fixé le prix conformément au prix du litre de carburant à la pompe. En plus, sur le ticket, c’est le prix normal qui est écrit, mais eux ils réclament plus que ce qui est sur les tickets. C’est pour vous dire que, c’est eux syndicat qui ont fixé ce montant en commun accord avec les propriétaires des engins. Mais comme ils savent que même avec un millions pour se rendre à l’intérieur et fêter à côté des parents, les gens sont prêts c’est pourquoi ils se livrent à ces genres de pratiques », a déploré  ce mécanicien ressortissant de la ville de Kankan.

La question que bons nombre de passagers se posent est de savoir, pourquoi à chaque approche de la fête de Tabaski, le transport pour rejoindre les villes de l’intérieur augmentent, est ce que le fait de ne pas avoir des passagers pour le retour donne autorisation aux transporteurs d’augmenter le prix du transport, en fin pourquoi le ministère des transports ne prend pas des mesures pour éradiquer ce fléau ? On se demande bien.

Bouka Barry