Transition: le Président du parti de l’ULD donne son avis sur la gestion du pays par le CNRD

De retour au pays ce samedi, 07 Mai 2022 après plusieurs semaines passées à l’étranger, le Président du parti de l’Unité et la Liberté pour le Développement-(ULD), Ibrahima Sory Camara s’est prononcé sur la gestion de la Guinée par l’équipe du Comité National de Rassemblement pour le Développement ( CNRD) avec à sa tête, le Colonel Mamadi Doumbouya.

À sa descente d’avion devant ses militants et sympathisants fortement mobilisés pour l’accueillir à l’Aéroport international Ahmed Sékou Touré, le Président du parti de l’Unité et la Liberté pour le Développement s’est tout d’abord exprimé sur les 39 mois soir 03 ans 03 mois, proposés par le Président Mamadi Doumbouya pour la gestion de la transition.

“Nous sommes tous conscients de la situation sociopolitique et économique de notre pays. Alors, s’il faut nécessairement les 39 mois pour essayer de gérer toute la situation qu’il faut pour mettre la Guinée sur les rails, moi je suis d’accord. N’oubliez pas que le CNRD nous a donné un raccourci. On était parti pour un 3ème mandat de 6 ans. Aujourd’hui, si vous calculez les 03 mois plus les 39 mois, cela fait près de 4 ans. Donc, je suis d’accord”. S’est-il prononcé.

Plus loin, il s’est aussi exprimé sur la récupération des domaines de l’État engagée par le Comité national de rassemblement pour le développement. Pour lui, les domaines de l’État doivent lui revenir.
” Ce qui est pour vous c’est pour vous. Ce qui est pour moi c’est pour moi. Ce qui est pour l’Etat, c’est pour l’État. Alors, s’il s’agit de récupérer ce qui appartient à l’État, je suis parfaitement d’accord. Vous savez, ce n’est toujours pas facile quand il s’agit de ces situations pareils. Mais ce qui reste clair, ce qui appartient à César, doit revenir à César ». A déclaré Ibrahima Sory Camara.

Parti de l‘Unité et la liberté pour le développement
Le Président de l’ULD Ibrahima Sory Camara à sa descente d’avion ce samedi 07 mai 2022

Avant de finir le président du parti de l’Unité et la liberté pour le développement, Ibrahima Sory Camara a lancé un appel aux guinéens en ces termes :

 » Il faut qu’il y ait une prise de conscience. Si nous voulons un État de droit, nous sommes tous conscients des conséquences de ces crimes économiques. Il n’ y a jamais eu de justice dans ce pays lors, si le CNRD s’engage à lutter contre ça, moi je ne peux que m’en réjouir ».

A conclut le président du parti de l’Unité et la liberté pour le développement-ULD.

Abdoulaye Bouka Barry.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

127,236FansJ'aime
3,329SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Derniers articles

EnglishFrench