Sans Mané, les autres étoiles sénégalaises prêtes à scintiller

Le forfait de Sadio Mané a porté un coup au moral du Sénégal mais ce serait une erreur de penser que les Lions de la Teranga n’ont pas d’autres atouts pour briller à Qatar 2022™.

  • Blessé, Sadio Mané va finalement manquer la Coupe du Monde

  • Aliou Cissé a constitué un groupe de joueurs expérimentés prêts à se battre sans leur leader

  • Le Sénégal retrouvera les Pays-Bas d’entrée, lundi 21 novembre (19h heure locale)

Une catastrophe nationale ? Si l’on se fie aux premières réactions liées àl’annonce jeudi soir du forfait de Sadio Mané pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, l’absence de la star bavaroise a jeté un froid immense sur l’aventure sénégalaise au Qatar. C’est presque comme si les Lions de la Teranga avaient subi une première défaite alors même que le tournoi n’a pas débuté.

Pourtant, si le joyau Mané manquerait à n’importe quelle sélection, son absence ne signe aucunement la fin des espoirs sénégalais à la Coupe du Monde. Mieux, sans leur talisman, les cadres sénégalais pourraient collectivement hériter de la responsabilité individuelle imputée à l’attaquant de 30 ans. Et cela pourrait très bien les libérer.

L’arrivée du Sénégal à Doha
« Y a-t-il plus de responsabilité pour moi après la blessure de Sadio Mané ? On est une équipe, on travaille en équipe, on gagne en équipe », a déclaré dans ce sens l’attaquant Ismaïla Sarr. Avant même l’annonce du forfait, le vice-président de la Fédération sénégalaise de football avait d’ailleurs tranché dans le vif : « Il faut dire aux Sénégalais ce qui s’est réellement passé : Sadio est blessé, il faut faire avec et ne pas trop pleurnicher ». Abdoulaye Sow avait notamment subtilement glissé que le Sénégal comptait après tout « 25 joueurs en dehors de Sadio. »

Parmi ces 25 joueurs, on peut d’ores et déjà tenter d’imaginer qui seront ceux qui devront animer l’attaque sénégalaise. Si le Monégasque Krépin Diatta tient la corde à droite, au même titre que l’incontournable Ismaïla Sarr à gauche, la pointe pourrait revenir à Boulaye Dia, à moins qu’Aliou Cissé ne fasse le choix de lancer d’entrée le jeune joueur de Villar real Nicolas Jackson. Sur le plan tactique, le sélectionneur ne manque aucunement de solutions.

Au sein du groupe, Sadio Mané occupait un rôle de leader et son aura ressurgissait inévitablement sur les autres. Il faudra faire sans mais là encore,les Lions de la Teranga ont de la ressourceen plus d’un groupe davantage expérimenté que lors de Russie 2018. S’il disputera seulement sa première Coupe du Monde, le gardien Édouard Mendy a pris du galon depuis son départ de Rennes vers Chelsea en 2020 où il est devenu ni plus ni moins qu’un vainqueur de la Ligue des Champions.

Chelsea, c’est également le point de chute estival du désormais ex-défenseur napolitain Kalidou Koulibaly, cadre de 2018 qui cumule 64 sélections internationales. Déjà détenteur du brassard, le capitaine va désormais avoir un rôle plus central encore. Le Sénégal compte évidemment sur lui pour fédérer ses coéquipiers autour du même projet : faire briller le Sénégal et surtout, montrer qu’ils peuvent le faire sans Mané.

Le Sénégal sera sur le pont dès le lundi 21 novembre pour son entrée en poux contre les Pays-Bas (19h, heure locale). Suivront deux duels contre le Qatar puis l’Équateur.

https://www.fifa.com/

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

127,236FansJ'aime
1,980SuiveursSuivre
1,280AbonnésS'abonner

Derniers articles

EnglishFrench