Révision ou non de la constitution : le point de vue d’un membre du CNT (Interview)

6
104


Depuis maintenant des mois, le débat sur la révision ou non de la constitution issue du CNT fait couler beaucoup d’encres et de salives. C’est pourquoi, votre quotidien en ligne, le www.rtgkoloma.info, dans le souci d’équilibrer le débat, s’est intéressée à cette question en rencontrant un ancien membre du Conseil national de la transition-CNT, l’Honorable Mamady Keita, ceux-là mêmes qui ont cousu ladite constitution pour son point de vue sur la question. Lisez !

www.rtgkoloma.info : bonjour monsieur Honorable.

Honorable Mamady Keita: bonjour monsieur le journaliste.

S’il vous plait  présentez aux lecteurs du site rtgkoloma.info.

Je suis El Hadj Mamady Keita Président de la Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile CONASOC, ancien membre du conseil national de la transition.

Depuis quelques mois, des rumeurs cours de partout sur une possibilité de modification de l’actuelle constitution. La CONASOC de par votre personne a participé  à la  rédaction de cette constitution en 2010. Quelle lecture faites-vous de la chose ?

MK : Je vous rappelle que cette constitution a été adoptée dans une situation particulière, en ce sens que notre pays traversait une transition. Le débat était très houleux parce que chacun a tenu qu’il donne son point de vue. C’est ainsi que cette constitution a été adopté par ce groupe restreint sans être soumis à l’appréciation du peuple de Guinée. Alors que par tout dans le monde  la constitution est l’affaire du peuple et non  seulement une affaire de quelques experts a plus forte raison  de quelques individus. Dans tous les pays du monde, lorsque des experts travaillent sur la constitution d’une nation, ils le soumettent  à une assemblée. Ce qui n’a pas été fait par nous membres du CNT. Cela  par ce que  nous étions  pressés de finir avec le régime militaire. C’est une constitution qui correspondait uniquement à cet environnement, au moment pour sauver une crise. C’est pourquoi il y a ces débats qui se font autour d’elle.

Selon vous, l’actuelle constitution renferme-t-elle des incohérences ? Si oui lesquelles ?

MK : Cette constitution renferme beaucoup d’incohérences. Je veux- citer seulement quelques-unes. Toutes les constitutions actuelles dans les différents pays de la CEDEAO ou en dehors de la CEDEAO vous ne trouverez pas un pays où il faut organiser cinq élections dans une mandature de 5 ans. Pourtant dans notre pays, cette constitution prévoit cela. Ce qui  signifie que chaque année, nous avons  une élection à préparer. Ensuite, depuis 2010 jusque maintenant, les acteurs politiques guinéens d’une manière générale n’ont jamais respecté cette constitution dans l’application de nos différentes lois.

Sur les 114 députés  qui siègent  à l’assemblée nationale, le tiers est élu par la population, par les militants, par les citoyens à la base, les deux tiers sont désignés par des individus. Ça veut dire que c’est quelques individus qui désignent des noms des personnes qui parlent au nom de toute la population Guinéenne. De surcroit la proportionnalité entre les citoyens et le nombre de députés n’est pas cohérent. Une ville comme BOKE, Kindia, Kankan, Labé certains ont plus  de 300miles habitants, et ils ont deux députés, alors que d’autres  villes  de 40miles habitants n’ont que  deux députés. Où est la cohérence.

Comment comprenez-vous la naissance de ces deux blocs autour de cette constitution. C’est adire les POUR et les CONTRE ?

MK : le fait qu’il ait deux blocs autour de la modification ou pas de la constitution est tout à fait normal. Tout le monde ne peut pas avoir le même point de vue autour d’un sujet donné. Nous ne sommes pas à l’époque du communisme ou du socialisme. Puis que nous avons opté pour la démocratie, chacun est libre d’exprimer son point de vue sur les questions nationales .C’est un combat d’idée.

La CONASOC est-elle favorable à l’élaboration d’une nouvelle constitution ?

MK : Avec toutes les incohérences constatées çà et là, je pense clairement qu’il faut une nouvelle constitution pour la Guinée. Et le peuple doit comprendre le contenu de  cette nouvelle constitution pour qu’il donne son avis. Cette nouvelle constitution va nous permettre d’éviter  les problèmes rencontrés dans  celle que nous avons  actuellement.

Que répondez-vous à ceux qui disent qu’il n’est pas possible de modifier notre constitution ?

MK : Dire qu’on ne touche pas à notre  constitution c’est faux. Au temps de la première république, il y a eu  changement de constitution, tout comme la deuxième République. C’est ridicule de dire qu’on ne peut pas modifier la constitution en Guinée en ce sens que les personnes qui ont mené campagne pour la modification de la constitution au temps de Lansana Conté sont  ceux aujourd’hui qui s’opposent à toutes modifications.

Votre mot de la fin ?

MK : j’invite la classe politique Guinéenne a de la prudence. De mettre un peu d’eau dans leurs vins pour faire en sorte que la Guinée ne se déchire pas à cause de leurs propres intérêts.

El Hadj Mamady Keita merci d’avoir répondu aux questions du site rtgkoloma.info

MK : c’est à moi, de vous remercier.

Entretien : Abdoulaye Bouka Barry

6 Commentaires

  1. Belle réaction du président de la CONASOC avec des réponses claires et précises sans langue de bois.
    Si seulement tous les guinéens surtout les acteurs politiques pouvaient adopter la même attitude et mettre en-avant l’intérêt de la nation au détriment de leurs intérêts personnels et égoïstes pour faire avancer le pays dans le sens de la démocratie constructive

  2. I and my friends have already been checking out the best suggestions on your web page and quickly developed a terrible suspicion I never thanked the website owner for those secrets. All of the women happened to be consequently joyful to study them and already have in fact been tapping into those things. I appreciate you for genuinely quite thoughtful and then for deciding on some high-quality subjects millions of individuals are really needing to learn about. My honest apologies for not saying thanks to you earlier.

  3. Hablaré desde el lado que interesa a quien lo toma, los efectos que me produce y porque pienso que es mejor esto que la Viagra. Hoy en día cada vez se recurre más a fármacos para combatir la disfunción eréctil en jóvenes y simplemente se recurre al consumo de viagra para lo que podrían considerar estar a la altura. Comprar cialis generico en farmacias..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here