Production énergétique: Cheick Taliby Sylla donne raison au Président de la République.

0
13

À son arrivée au pouvoir en 2010, le président de la République, Prof. Alpha Condé a promis que dans cinq (5) ans, le problème de l’électricité auquel notre pays est confronté depuis son accession à l’indépendance en 1958, ne sera que de souvenirs. En conférence de presse ce lundi, le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheick Taliby Sylla a reconnu que cet engagement du chef de L’Etat a été est bel bien respecté.

« À nos jours, le taux de desserte en courant électrique est passé de 51, 82% en 2014 à 86,46% en 2018. Le nombre de coupures est passé de plus de 68 fois/moins en 2014 à moins de 5fois/moins en 2018. Ce qui voudrait dire que le réseau est plus stable.
La production d’énergie est passée de 696GWH avant Kaléta à 1876GWH en 2018. 42 localités rurales situées le long du réseau interconnecté de Conakry à Labé ont pu être alimentés en électricité.

Les charges des consommateurs ont augmenté et le réseau a connu une extension significative. Ces différents facteurs ont entraîné l’accroissement de la demande qui a plus que doublé en passant de 162MW en 2014 à 367 Mw en 2018», s’est réjoui le ministre de l’énergie et de l’hydraulique Cheick Taliby Sylla.


Et d’ajouter: « Aujourd’hui, on a notre programme national de développement économique et social (PNDS). En dehors de ça, nous avons presque fini la réactualisation du schéma directeur jusqu’en 2030. Ce schéma directeur inclut la production d’énergie, le transport, la distribution et la clientèle à approvisionner afin qu’on sorte définitivement de cette histoire dans laquelle on se trouve. C’est pourquoi le Président ne s’est pas trompé en disant que dans 5 ans, le problème d’électricité sera résolu en Guinée…».


À rappeler que malgré toutes ces réalisations , le gouvernement de la 3ème République, a lancé depuis 2015, la construction du barrage hydraulique de Souapéti qui est à 70% de réalisation en termes de génie civil, le barrage D’Amaria, et celui de Fomi. Tout un acquis.

Bouka Barry


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here