Prévention des conflits : ouverture à Conakry d’une réunion sur le suivi de la violence, analyse et projet d’atténuation des crises pendant les périodes électorales.

15
88

Le département d’alerte précoce  et la division de facilitation de la médiation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel(UNOWAS) et  le Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix (WANEP) ont entamé ce lundi 09 septembre 2019 une réunion sur comment lutter contre les crises avant et pendant les périodes électorales en Guinée et dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest.

Objectif, réfléchir sur le contexte politique national marqué par une crise de confiance entre les acteurs politiques afin d’élaborer des stratégies de solution pour leurs éradications, renforcer les capacités régionales et nationales pour des processus électoraux pacifiques, la paix et la stabilité dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest notamment le Togo, le Nigeria, la Cote D’ivoire, la Gambie, la Guinée Bissau le Sénégal, le Burkina Faso et la Guinée.

Dans son allocution, Aliou Barry président  du conseil d’administration du Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix en Guinée, dira que ce projet « vise à élaborer des méthodes pour freiner les causes qui pourraient  entrainer des violences pendant les périodes électorales dans certains Etats de l’Afrique de l’Ouest. Faire des briefings d’ensemble sur le contexte pré-électoral en Guinée, les enjeux et les précautions requises. Egalement,  discuter des précautions requises et des acteurs pour l’atteinte des résultats qui sont ceux de la non-violence, de la paix et de la quiétude sociale » a précisé d’entrée le WANEP Guinée par la voix de son président du conseil d’administration.

Financé par l’Union Européenne à hauteur de 2.5millions d’euros, pour Sébastian Kokard représentant de ladite institution, ce projet est d’une importance capitale en ce sens que « il va permettre de mesurer le degré d’indices de risques de  violences dans les  Etats qu’il couvre. Surtout que ces Etats seront bientôt dans des processus électoraux de hauts risques et de violences en amont ou en aval du processus. Le projet apportera aussi  des termes d’alertes et de réponses à la violence. Avec la participation de plusieurs organisations œuvrant dans la promotion de la paix, ce projet va favoriser l’augmentation des connaissances liées autour de la prévention de la paix » a fait savoir le représentant de l’Union Européenne.

Regards de la CEDEAO sur le contexte pré-électorale en Guinée, les enjeux et défis, analyse du contexte pré-électoral en Guinée, défis et perspectives le tout sur l’élaboration d’un document de recommandations et autres précautions pour la prévention des conflits dans ces Etats sont entre autre thématiques qui seront débattu autour de ces 5 jours de rencontres.

Abdoulaye Bouka Barry

Comments are closed.