Présidentielle française: à Bordeaux, Christiane Taubira veut réhabiliter la démocratie

Alors que s’est ouvert jeudi le vote de la primaire populaire, Christiane Taubira, favorite du scrutin, a tenu un meeting, le jeudi 27 janvier à Bordeaux. L’occasion pour l’ancienne ministre de la Justice de défendre le scrutin, critiqué de toutes parts à gauche, mais aussi de façonner son statut de candidate à la présidentielle. 

Réhabiliter la démocratie, elle, Christiane Taubira, le fera. Elle en veut pour preuve son engagement dans la primaire populaire contrairement à ses rivaux de gauche. « Parce que la démocratie, c’est en effet le risque de l’incertitude. Mais si le processus est aussi décrié, c’est parce qu’il fait peur. Et c’est normal, le peuple fait peur. »

Enthousiasme mitigé

Dans l’assistance, aussi jeune qu’enthousiaste, l’argument de l’ancienne garde des Sceaux fait son effet, notamment auprès de Clément. « Le peuple fait peur et c’est la vérité. On l’a bien vu pendant les « gilets jaunes ». » Thomas est lui nettement moins convaincu par le fond du discours. « Ça manquait un peu de concret pour moi, regrette-t-il. Par exemple, quand elle parle du Parlement, elle dit qu’avec un mécanisme simple, elle pourra mettre plus de mixité. D’accord, mais quel mécanisme ? Je trouve cela un peu facile. »

Dans le camp Taubira, on affiche toutefois sa satisfaction d’avoir fait salle comble. Un bon présage, espère-t-on, avant le résultat de la primaire dimanche.

Avec notre envoyé spécial à Bordeaux, Aurélien Devernoix

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

127,236FansJ'aime
3,329SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Derniers articles

EnglishFrench