Présidentielle au Mali : comment IBK a conquis les voix du Nord

0
21798
Women sell food in front of a poster for presidential candidate Ibrahim Boubacar Keita in Bamako, July 16, 2013. Mali will be holding presidential election on July 28. The poster reads, "For the happiness of Mali." REUTERS/Joe Penney (MALI - Tags: POLITICS ELECTIONS) - RTX11OOM

Bien que Soumaïla Cissé soit originaire du nord du Mali, les régions septentrionales ont massivement voté en faveur d’Ibrahim Boubacar Keïta. Comment expliquer ce phénomène ?

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a enregistré quelques-uns de ses meilleurs scores dans les régions du nord, battant son rival Soumaïla Cissé, pourtant natif de Niafunké, aux environs de Tombouctou, dans la quasi-totalité des centres de vote. « Dans plusieurs bureaux des régions de Tombouctou, Gao et Kidal, IBK a même totalisé 100% des suffrages », fait remarquer Ibrahim Maïga, analyste à l’Institut de recherche en sécurité (ISS).

C’est le cas dans 107 bureaux de vote sur les 1.337 recensés dans la région de Tombouctou ; dans 88 des 881 bureaux de la région de Gao ; et dans 7 des 110 bureaux de Kidal, selon les chiffres de la Coalition pour l’observation citoyenne des élections au Mali (Cocem), un regroupement d’associations de la société civile malienne. Les chiffres rendus publics, bureau par bureau, après la proclamation des résultats provisoires vont dans le même sens. A Tessalit, dans le nord de la région de Kidal, dans un bureau comptant 460 inscrits, 448 ont voté, dont 450 pour IBK. A Rahrous, une ville au bord du fleuve Niger, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Tombouctou, un bureau a enregistré 458 votants pour 458 inscrits : et 449 ont voté pour IBK !

JeuneAfrique