«Pour la présente campagne agricole, le président Alpha Condé s’est personnellement impliqué», indique la ministre de l’Agriculture

À l’image de ses devanciers, Mme le ministre  de l’Agriculture Mariam Camara s’est prêtée ce jeudi 09 juillet à la traditionnelle conférence de presse des ministres du gouvernement Kassory.

Il s’agit d’évoquer les conséquences de la Covid-19 sur les secteurs vitaux de l’économie nationale  et l’accompagnement à eux apporté par  l’État, à l’effet qu’ils puissent tenir la barre.

Dans cette veine, Mariam Camara a,dans son exposé,  indiqué  que dans le cadre de l’appui au secteur agricole,  70 mille tonnes d’engrais sont disponibles, gràce à l’implication personnelle du chef de l’État Professeur Alpha Condé.

 «Alors que le stock d’engrais de 100 mille t tire vers sa fin, une autre quantité de soixante dix mille (70000) tonnes sont attendues très prochainement en Guinée. Ces intrants permettront de poursuivre la politique agricole mise en place par le gouvernement guinéen. Pour la présente campagne agricole, le président Alpha Condé s’est personnellement impliqué pour la commande de 70 mille tonnes d’engrais ainsi que des produits phytosanitaires. Les principaux fournisseurs assurent l’approvisionnement correct en engrais. Déjà, 5000  tonnes sont en cours de distribution dans les différents bassins de production. D’autres importantes commandes sont  en voie de distribution», a annoncée  la patronne du ministère de l’Agriculture en Guinée.

Consciente du fait que ces 70 mille tonnes sont loin de couvrir les besoins des acteurs du monde agricole, la ministre de l’Agriculture rassure qu’une autre commande de produits agricoles est déjà en phase d’être finalisée  et sera bientôt livrée pour la satisfaction totale des agriculteurs.

 « L’aide au secteur agricole ne se limitera pas à ces engrais. D’autres produits sont également commandés grâce à l’appui des partenaires au développement de la Guinée. L’appui des partenaires techniques et financiers a permis de distribuer des kits agricoles composés d’engrais, des semences et des produits phytosanitaires aux ménages vulnérables. Quant aux produits phytosanitaires, notamment les insecticides, les herbicides sont déjà commandés et les livraisons sont en cours dans les bassins de production», a-t-elle conclu devant les journalistes et certains cadres de son département.

Barry Bouka