Port de masques par des citoyens : les mises au point du ministre de la Sécurité

Interpellé au sujet de l’excès avec lequel certains policiers appliquent les sanctions relatives au non port de masques par des citoyens, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, a lancé un appel à la retenue.

« Comme vous le savez c’est une situation à laquelle nous ne sommes pas habitués. Parfois certains policiers font l’excès dans l’application de la loi portant sur le port de masque. Une personne qui se trouve dans sa voiture avec les vitres plombées ne doit être pas être interpellée pour le non- port de masque. Même si nous ne voulons pas qu’un citoyen paie 30 mille francs pour non -port de masque, je suis au regret de vous annoncer que depuis l’application de la mesure portant paiement d’une amende de 30 mille par toute personne qui ne porte pas son masque, sur l’ensemble du territoire national, à date la police a recouvré un montant de 100 millions 980 mille francs guinéens qui est automatiquement versé au trésor public »,  a expliqué Albert Damantang Camara.

Barry Bouka