25.3 C
Guinée
mer, 3 mars, 2021

Parlement: la Commission Éducation travaille pour palier le manque d’enseignants en province

Nombreuses sont ces écoles de l’intérieur du pays qui sont en manque criard d’enseignants. Face à cette situation, la commission éducation de l’assemblée nationale à sa tête l’honorable Sékou Kouressy Condé entend dans les jours à venir œuvrer pour trouver des solutions face à ce problème qui devient de plus en plus récurrent dans la plupart des villes de l’intérieur du pays. Rencontré dans l’après-midi de ce vendredi 19 Février  2021, l’honorable Thierno Aliou Mosquée Diallo, deuxième vice président de la commission éducation à l’Assemblée nationale n’est pas allé du dos de la cuillère pour parler de ce fléau qui impacte fortement l’éducation des enfants dans les différentes préfectures de la Guinée profonde.

Pour ce député, plusieurs raisons expliquent le manque d’enseignants dans les différents établissements scolaires de l’intérieur.

« Le manque criard d’enseignants dans les écoles publiques est dû à plusieurs raisons. Premièrement,  il y a assez d’enseignants qui ont fait valoir leurs droits à la retraite. Deuxièmement, il y a un groupe qui est réellement malade. C’est-à-dire  des gens qui ne peuvent  plus rendre efficacement leur travail. Troisièmement,  il y a eu des gens qui ont abandonné  l’enseignement en migrants vers d’autres départements. Il y a aussi des cadres qui sont mutés à l’intérieur et compte tenu de ce que nous avons toujours connu ils sont à Conakry et refusent toujours de rejoindre leur lieu d’affectation ils sont là sous couvert des gens. En plus, depuis 2017 il n’y a pas eu un test  qui a été organisé à l’échelle nationale allant dans le sens du recrutement des nouveaux fonctionnaires au compte du ministère de l’éducation nationale. C’est tous ces aspects réunis qui ont engendré ce manque d’enseignants dans les écoles de l’intérieur du pays. C’est un manquement qui nous touche à cœur », a expliqué d’entrée ce député.

Conscient que le développement d’une nation repose sur la qualité de son éducation, la commission éducation de la neuvième législature compte mettre en place des actions efficaces dans le but de qualifier davantage le système éducatif guinéen.

« Tout d’abord, nous allons échanger avec le ministre de l’éducation nationale qui a ses représentants sur le terrain notamment les inspecteurs régionaux de l’éducation,  les directeurs préfectoraux de l’éducation  pour qu’ensemble nous répertorions la situation du personnel actuel pour connaître le nombre d’enseignants dont dispose le ministère, le nombre d’enseignants ayant déjà fait valoir leurs droits à la retraite,  le nombre d’enseignants décédés et voir réellement combien d’enseignants seront recrutés au compte de l’année scolaire 2020-2021 pour pallier à ce problème qui affecte la qualité de l’enseignement apprentissage à la base ».

 Et d’ajouter, « des stratégies sont déjà entreprises. Et comme l’a dit l’honorable Sékou Kouressy Condé,  pourquoi ne pas organiser une assise nationale à travers laquelle tous les problèmes qui assaillent le système éducatif seront débattus cela aussi est en vu  au niveau de la commission éducation. Il faudrait qu’il ait une assise nationale des états généraux de l’éducation en ce sens que tant vaut l’école tant vaut la nation. Le système éducatif de nos jours est caduque, les programmes sont anciens, ils doivent être toilettés et révisés  conformément aux enjeux  actuels et à la mondialisation de nos jours. Très peu d’enseignants savent manipuler de nos jours l’outil informatique, et comme la science évolue, les enseignants ont besoin d’être formés,  le personnel d’encadrement à besoin d’être formé. On ne peut pas parler de l’amélioration de qualité d’enseignants d’apprentissage si l’encadrement rapproché fait défaut .Quand on parle de l’encadrement rapproché, il faut automatiquement penser aux directeurs d’écoles, aux délégués scolaires de l’enseignement élémentaire,  aux directeurs des études,  aux proviseurs aux principaux », a laissé entendre le deuxième vice-président de la commission éducation à l’Assemblée nationale Thierno Aliou mosquée Diallo.

Abdoulaye Bouka Barry

Related Articles

La Guinée et ses pays frontaliers adoptent une stratégie commune pour lutter contre Ébola.

Une réunion d’urgence a mobilisé ce mardi 02 mars 2021 à Conakry les ministres de la Santé Rémy Lamah,  le ministre des affaires étrangères...

Sékhoutouréya : le chef de file de l’opposition Mamadou Sylla reçu par le chef de l’État

  Le  chef de file de l'opposition guinéenne Mamadou Sylla a été reçu  ce mardi 02 mars 2021 au palais Sékhoutouréya par président Alpha Condé....

Justice : sept mineurs  graciés par le Chef de l’Etat

Dans un décret rendu public sur les ondes de la télévision nationale ce lundi 01 Mars 2021, le Président de la République Professeur Alpha...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =


Stay Connected

21,609FansJ'aime
2,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles

La Guinée et ses pays frontaliers adoptent une stratégie commune pour lutter contre Ébola.

Une réunion d’urgence a mobilisé ce mardi 02 mars 2021 à Conakry les ministres de la Santé Rémy Lamah,  le ministre des affaires étrangères...

Sékhoutouréya : le chef de file de l’opposition Mamadou Sylla reçu par le chef de l’État

  Le  chef de file de l'opposition guinéenne Mamadou Sylla a été reçu  ce mardi 02 mars 2021 au palais Sékhoutouréya par président Alpha Condé....

Justice : sept mineurs  graciés par le Chef de l’Etat

Dans un décret rendu public sur les ondes de la télévision nationale ce lundi 01 Mars 2021, le Président de la République Professeur Alpha...

Présidence de la République: Myriame Naila Conté nommée ministre chargée du suivi des passations de marchés

Dans un décret lu sur les ondes de la télévision nationale ce lundi 1er mars 2021, le président de la République le Professeur  Alpha Condé...

Education: l’honorable Sory Sow échange avec les étudiants sur les thématiques de développement

  A l’université Mahatma Gandhi   sise à Lambanyi dans la commune de Ratoma, ils étaient une cinquantaine  d’étudiants,  diplômés et employés à recevoir le cours...