Nécrologie : Mory Kanté enfin enterré auprès de sa mère au cimetière de Kipé

Comme convenu entre les autorités guinéennes et la famille, le célèbre « griot électrique » Mory Kanté a regagné sa dernière demeure ce mardi 26 mai 2020 au cimetière de Kipé dans la commune de Ratoma.

Ils étaient nombreux parents, amis, collaborateurs, autorités administratives et religieuses à se rendre tôt ce matin à  la morgue de l’hôpital Sino-Guinéen pour assister à la levée du corps de l’homme qui a par son talent laissé des traces dans le monde musical.

En première ligne, le ministre de la culture des sports et du patrimoine historique Sanoussy Bantama, cette cérémonie de levée du corps a été une occasion pour ce dernier de vanter les mérites du défunt et de  s’engager pour l’organisation d’une cérémonie digne de nom en sa faveur dès la fin de la pandémie coronavirus.

« Je suis peiné de voir cette cérémonie se dérouler  de cette manière. Mais, comme vous le savez, le contexte sanitaire oblige, donc nous sommes tenus à le faire ainsi. Mais soyez en rassurés qu’après la pandémie coronavirus, une grande cérémonie sera organisée pour rendre un hommage mérité à ce vaillant griot qui s’est battu pour la propagation de la culture africaine dans sa globalité. Cet engagement, je le prend devant vous tous au nom du Président de la République», a promis leministre Sanoussy Bantama Sow, larmes aux yeux.

Inconsolable devant les micros et les caméras, l’artiste Fodé Baro a résumé l’homme en ces termes « pour moi, l’Afrique vient de perdre un pilier essentiel en matière de promotion de notre culture. Il est l’incarnation de l’authenticité Africaine. Il a donné une valeur à la Cora aux instruments traditionnels africains. Grace à lui,  la tradition  a occupé une place prépondérante malgré les vagues de genres musicaux dans le monde. Prions tous pour le repos de notre maitre Mory Kanté » a laissé entendre cet artiste guinéen.

A rappeler que Mory Kanté est décédé le vendredi 22 mai dernier à l’âge de 70 ans en laissant derrière lui plusieurs enfants dont certains sont déjà dans le monde musical. C’est le cas de Manamba Kanté et de Balla Kanté.

Abdoulaye Bouka Barry de retour de la morgue de l’hôpital Sino-Guinéen.