Média: Des journalistes de l’audiovisuel en formation

0
7

Conakry, 27 nov(AGP)- Dans le cadre du projet d’Appui pour une régulation performante de la Haute Autorité de la Communication, initiée en partenariat avec OSIWA, s’est ouvert mercredi, 27 novembre 2019, un atelier de formation de 3 jours à l’intention des journalistes venant des structures audiovisuelles, a suivi l’AGP.


L’objectif est de parvenir à réduire le gap entre les besoins de l’audience et les offres des radios, élever le niveau de formation dans les structures audiovisuelles.
En effet, tout est parti d’un constat sur la physionomie actuelle du paysage audiovisuel guinéen, qui ne permet pas de définir exactement le profil, la ligne éditoriale des radios et télévisions, et leur couverture géographique.


Le contenu des programmes n’est pas fixe et change en fonction des réalités et des circonstances socio-politiques du pays.
Dans le paysage médiatique guinéen, il existe un décalage entre les besoins des auditeurs et l’offre des médias ; ce qui peut négativement influencer leur audience et même leur rentabilité et faire régner parfois la désinformation (fakenews).
Cependant, la Guinée entame une période délicate de son histoire politique avec un processus électoral qui se pointe à l’horizon et dont les enjeux sont d’autant plus inquiétants.
Pour le commissaire, M. Ousmane Camara, représentant la présidente de la HAC « L’enquête a révélé qu’entre les attentes des populations et ce que nous communiquions, il y a une différence, un gap, l’exercice de ce matin consiste à trouver des solutions pour combler ce gap ».


Quant au ministre de la communication et de l’information qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier, il a dit « se réjouir de la qualité du travail effectué par le cabinet Stateview International ; ce travail nous permettra de corriger les faiblesses et les lacunes relevées par la première mesure de régulation des radios et télévisions en république de Guinée »
« De nombreux défis restent à relever dans le fonctionnement de nos radios, le contenu des programmes, le management, le statut des travailleurs et le respect des cahiers des charge », a-t-il indiqué.

AGP/27/11/019 AGK/ABD/KZ