Manifs de rue : le Président de l’Alliance Futuriste cloue les « plaisantins » au pilori

Après la sortie médiatique du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) annonçant la reprise des manifestations, le Président de l’Alliance futuriste dénonce la mauvaise foi des membres de cette plateforme.

 Joint au téléphone par un de nos reporters, Mr Mamadou Barry explique qu’après la victoire du « oui » sur le « non » à l’issue du référendum du 22 mars dernier, les membres du Front National pour la Défense de la Constitution-FNDC continuent de se ridiculiser. Pour lui, si « ces plaisantins » continuent de crier haut et fort, c’est bien parce qu’ils ont des moyens de communication pour dire « aux pauvres citoyens » de sortir dans les rues. «Le Front National pour la Défense de la Constitution- FNDC s’est montré plus ridicule que jamais. Il n’y a pas ce que ses membres n’ont pas dit ici par rapport au double scrutin. Mais le peuple les a désavoués en acceptant de voter massivement ‘’oui’’ pour la nouvelle Constitution et pour élire une nouvelle Assemblée. Si aujourd’hui ces plaisantins se réveillent un beau matin pour dire qu’ils sont contre encore et demandent de sortir dans la rue, attendons de voir. Mais je ne le crois même pas parce que ce sont quelques jeunes qui se réunissent autour de ces frustrés politiques pour dire qu’ils sont avec le peuple alors que c’est faux. Donc je me dis que c’est tout simplement parce qu’il y a des canaux de communication sur lesquels ils peuvent se baser pour communiquer. Ils n’ont qu’à communiquer et dire tout ce qu’ils veulent mais ce qui est sur le terrain, c’est une autre réalité. C’est même désolant pour ces individus qui ne se soucient pas de l’avenir de ce pays, encore de cette pandémie qui tue dans le monde, qui tue les Guinéens et qui met l’économie à terre. Ils sont en quête du pouvoir et ils ne savent même pas comment le faire. Ils ne savent pas non plus le mécanisme du contexte du pouvoir. Je suis désolé pour eux. Je regrette aussi pour cette jeunesse qui les soutient dans des allégations incendiaires, mensongères et des propos va-t’en guerre, à connotation ethnique ou communautaire, destinés à diviser le peuple de Guinée.»

Thiam Hawa