Maféring Camara : un exemple de présentatrice qui illumine nos petits écrans

0
25
Maféring Camara, journaliste présentatrice à la RTG

Nombreuses sont ces femmes qui ne reculent devant rien pour accomplir la mission sociale qu’elles se sont assignées. Parmi celles-ci, figure Maféring Camara, journaliste, présentatrice à la RTG et entrepreneure, dont votre quotidien en ligne www.guineepeople.com dresse le parcours.

Maféring Camara, la trentaine est née à Sangarédi où elle fait ses études primaires et collège avant de rejoindre Conakry, pour le lycée.


Après avoir décroché les deux baccalauréats 1 et 2, elle est orientée à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, à la faculté des lettres et sciences humaines. D’où elle sort en 2003 avec un diplôme de maîtrise en lettres modernes.

L’homme toujours attaché à son destin, le métier de journalisme dont elle n’a jamais pensé pratiquer la hanté et dès la deuxième année de la Fac, Maféring commence à fréquenter ce milieu à travers Ibrahima Sory Traoré, l’actuel administrateur de Guinée7, elle fera son premier stage au journal culturel Podium Magazine. Et devient plus tard rédactrice en Chef de ce magazine.

Delà, pour quelqu’un qui n’a jamais rêvé d’être journaliste par sa ‘‘timidité’’ se retrouve sur tous les fronts dans ce métier. Les reportages sur le terrain, le chemin est défriché pour celle qui pensait être diplomate ou avocate.

Après ce média, elle se retrouve à Guineenews comme première femme correspondante, elle acquiert des expériences qui lui propulsent et va de média en média. En mars 2006-août 2007, elle pose sa valise à la radio communautaire Famillia FM, d’où la téméraire Maféring présentera le journal parlé et animera des émissions de santé et de droit, en même temps reporter sur le terrain.

Ainsi, après le concours d’intégration à la fonction publique de 2005, elle est orientée à la RTG boulbinet. Par manque de présentateur TV, Hadja Maciré Camara Rédactrice en chef d’alors et Charles André Soumah décidèrent de la mettre au plateau. Et n’étant pas prête psychologiquement, elle est contraint d’accepter. Et finalement comme on le dit, un coup d’essai a été un coup de maître. Depuis lors, Maféring Camara est devenue l’une des présentatrices phares du JT de la Radiotélévision Guinéenne.


Par le billet de ce média national, Maféring a été plusieurs fois sollicitée comme attachée de presse de certains départements ministériels du pays, c’est le cas du ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire technique, professionnel et de l’éducation civique pendant 3 ans ; au ministère des Postes et télécommunication et des nouvelles technologies de l’information, en passant par la présidence de la République pour coordonner la communication et l’information, de 2012 en 2014.

Toujours en quête de perfection, notre jeune journaliste multiplie des voyages pour engranger des formations et remplir son carnet d’adresses. Pour la première fois, la taciturne madame Kaba, participe en 2009 à la conférence Islamique ISESCO-UNESCO en Tunisie. La même année au Sénégal, elle suivra une autre formation et participe à la 39 ème conférence générale de l’UNESCO, en France (2010). Sans occulter celle en JRI à Bruxelles en octobre 2010.

Du haut de ses 13 ans devant le petit écran de la télévision nationale d’où elle a fondé ses sources d’inspirations sur Hadja Aïssatou Bella Diallo, Hadja Maciré mais aussi Marthe Mourate Camara, madame Kaba Maféring porte une attention particulière sur deux jeunes présentateurs, il s’agit de Oumou Touré, Alhassane Hilal Sylla, tous de la RTG. Conjointement, la présentatrice est devenue femme entrepreneure. Elle dirige sa propre agence de communication “Maf Communication”, où elle emploie 7 travailleurs, une agence qui évolue dans la communication et l’événementielle ; elle est également la représente résidente de l’ONG sous régionale ASDIS siège à Dakar depuis 2009, ce n’est pas tout. Consciente de sa condition féminine, Mafering entend créer un groupement, pour accompagner la gent féminine, dit-elle.

Mariée, mère de 3 enfants et une très grande famille à gérer, chose qui n’est pas facile avec ce métier, mais elle dit avoir un mari très compréhensif qui lui soutien dans toutes ses tâches professionnelles et avec une bonne organisation, elle arrive à sortir son épingle du jeu. La lecture étant son passe-temps favori avec bouquin en main, Maf s’est livrée à notre micro en ces termes :
« Le conseil que je donnerai aux jeunes, particulièrement les filles ; c’est de ne jamais se laisser intimider ou baisser les bras, de toujours foncer, avoir chaque fois des défis à relever et chercher à faire autre chose, aujourd’hui moi je suis présentatrice télé, mais j’ai tellement d’énergies à vendre étant jeune, donc je me suis lancé dans l’entrepreneuriat. En plus avec cette agence nous avons décidé de nous lancer dans l’agro-business, et on a commencé par l’agriculture, aujourd’hui nous avons un champ de riz d’un hectare et ça commence à prospérer… »

Avec le courage et l’abnégation, on arrive toujours à relever le défi qu’on s’est assigné et madame Kaba Mafèring, “Maf” pour les intimes en est un bel exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here