Lutte contre le Covid-19 : ce que vous ignorez des nouvelles mesures prises par le gouvernement du CNRD

La situation épidémiologique mondiale et celle de la Sous-région Ouest Africaine sont marquées par la survenue d’une nouvelle vague de la pandémie de Covid-19, avec l’apparition d’un nouveau variant « Omicron » hautement contagieux qui a déjà été identifié dans notre pays sur environ 54% des échantillons testés. 

Au vu du faible taux de vaccination et du relâchement constaté dans le respect des mesures barrières au sein de la population, agissant sous la recommandation conjointe du Conseil Scientifique pour la Riposte contre la Covid-19 et du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Gouvernement décide des mesures suivantes pour enrayer la propagation de la Covid-19 et protéger la santé des populations :

  1. La présentation d’un certificat officiel de vaccination émis par les autorités sanitaires (Pass Sanitaire) ou d’un résultat de test Covid-19 négatif datant de moins de 7 jours, pour l’accès aux départements ministériels, aux services publics, aux entreprises, aux lieux de spectacles et de loisirs
  2. Le port obligatoire des masques et l’observation des mesures de distanciation physique et de lavage des mains dans les lieux publics, les lieux de culte et de transport public
  3. Le renforcement du contrôle sanitaire dans les points d’entrée du territoire national (terrestre, maritime et aérien)
  4. Le maintien et le renforcement des dispositions d’entrée et de sortie des voyageurs aux aéroports : présentation d’un certificat officiel de vaccination complète et du résultat d’un PCR négatif datant de moins de 72 heures
  5. Le test de tous les corps avant l’autorisation de leur transfert d’une ville à une autre
  6. La poursuite de la mobilisation de toute la population en vue de se faire tester et vacciner contre la Covid-19 dans les lieux de vaccination mis en place sur toute l’étendue du territoire national

Les différents départements ministériels, chacun en ce qui le concerne, sont chargés de veiller à l’application rigoureuse des présentes directives à compter de la date de signature.

Conakry, le 03 janvier 2022

Dr. Mamadou P. Diallo, ministre de la santé et de l’hygiène publique

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

127,236FansJ'aime
3,143SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Derniers articles