Littérature : vers la dédicace du livre ‘’injustices’’ du jeune écrivain Mamadou Dian Kanté

0
403

En prélude de la dédicace de son livre intitulé  ‘’injustice’’, le jeune écrivain guinéen Mamadou Dian Kanté a conféré ce vendredi 19 février 2021 avec les  hommes de médias. Objectif, expliquer le contenu de son livre qui selon lui, vise avant tout la lutte contre l’injustice sous toutes ses formes.

Composé de 56 pages, ce livre est, selon l’auteur âgé seulement de 20 ans, une œuvre «qui raconte les effets chaotiques causés par la crise politique survenue en 2010 lors des élections présidentielles dans notre pays et précisément dans ma ville natale Labé. Plusieurs maisons ciblées à l’avance furent attaquées et incendiées, certains de leurs occupants furent gravement blessés et d’autres plus chanceux réussirent à s’en sortir indemne. Ces fauteurs de troubles ne furent malheureusement jamais traduits en justice car aucune enquête ne fut ouverte à cet effet. Les perdants dans cette histoire ne furent jamais dédommagés encore moins n’eurent-ils jamais le privilège de rencontrer une autorité pour exposer les faits déterminés. C’est de cette histoire que j’ai décrite dans ce livre. Une manière pour moi de m’insurger contre l’injustice », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter, « c’est pour cette raison que j’ai écrit ce livre pour ne pas que la réalité que nous avions vécue en 2010 ne soit  oubliée .Que l’on se rappelle d’où nous sommes sortis ce jour-là. Je sais que, pour certaines personnes, dans notre pays, se faire violenter et agresser est devenu la routine. Mais, pour moi, c’est une injustice. Et, une injustice est égale à une autre ».

Parlant de la structure du roman, le jeune auteur laisse entendre que le  « livre  est composé de 4 chapitres : La première partie que j’ai intitulée ‘’Mise en Garde ‘’, raconte un peu le quotidien de ma famille ; ce qu’on vivait avant que l’événement du 15 novembre ne vienne chambouler notre train de vie. Après, j’ai intitulé le deuxième chapitre ‘’le Cauchemar Prophétique’’ : c’est une sorte d’introduction directe du quatrième chapitre. Et, c’est une sorte de révélation. Après, le troisième chapitre est intitulé ‘’la Nouvelle de Proximité’’, parce que ce n’est pas seulement notre maison qui avait été attaquée en ce temps-là. Il y avait aussi des maisons dans les quartiers voisins qui ont été attaquées.  Donc, c’est ce que j’ai expliqué dans ce troisième chapitre. Le quatrième concerne exclusivement ma famille et la soirée du 15 novembre. Là, j’explique en détail ce qui s’est passé ; comment on a réussi à s’en sortir, à combattre une foule de centaines de personnes qui étaient venues spécialement pour nous tuer », a précisé l’auteur avant d’inviter les guinéens au vivre ensemble « ça ne sert à rien que les guinéens se chamaillent entre eux. Nous avons des choses à régler plutôt que de se contenter des problèmes ethniques ».

A rappeler que la dédicace de ce livre est prévue dans les jours à venir.

Abdoulaye Barry

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 + 9 =