« L’Etat a concédé15 milliards de francs guinéens pour la stabilisation des prix», dixit le ministre du commerce, Boubacar Barry

Dans le cadre du plan de riposte à la Covid-19, plusieurs efforts  ont été consentis  par le gouvernement du Professeur Alpha Condé pour  permettre aux citoyens d’accéder à bas prix aux denrées de première nécessité.

Dans ce plan figure en première ligne l’approvisionnement correct et régulier du marché national en produits et denrées de première nécessité et la stabilité ou le gel des prix par le ministère du commerce.

C’est du moins des précisions apportées par  le ministre guinéen du commerce Boubacar Barry lors d’une conférence de presse en début de week-end à Conakry.

« Sur la première phase de ces mesures, allant de janvier à mai 2020, avec un volume d’importation d’environ 230.000 tonnes de riz titrant 25% de brisure devant engendrer environ 117 milliards de francs guinéens de recettes fiscales, l’Etat a concédé sous forme de subvention environ 92 milliards de francs guinéens. Soit 92% de subventions aux opérateurs », a laissé entendre le ministre devant les hommes de médias et les cadres de son département.

Et d’ajouter : « les efforts consentis dans la première phase du plan ont été renforcés dans la deuxième par la suspension du paiement des redevances sur la demande descriptive d’importation(DDI) des denrées de première nécessité (riz à 25%  de brisure, blé, lait, sucre, huile, purée de tomates et oignon) du 1er juin au 31 Décembre 2020».

Toute chose  qui représente aux yeux du ministre un effort du gouvernement d’environ 15 milliards de francs guinéens pour alléger les charges pour les opérateurs et surtout stabiliser les prix en gros au bénéfice des populations.

Barry Bouka