Les soutenances : une des pratiques qui animent la vie universitaire

0
4

Parmi les pratiques qui animent et valorisent la vie universitaire, les soutenances occupent une place de choix dans la culture scientifique. En Guinée, avec les réformes en cours, la soutenance de thèses doctorales est encouragée  par les autorités. A l’Université GLC de Sonfonia par exemple, l’école doctorale des sciences politique, juridiques, économiques et de gestion encadre 75 chercheurs en début de carrière. On les appelle des doctorants.

Deux promotions reparties entre 4 programmes à savoir les sciences politiques, juridiques, économiques et de gestion, se préparent activement. Parmi ses postulants, figurent des ressortissants d’autres pays de la sous région ouest africaine. Maxime DESSOU est ivoirien. Il vient de soutenir sa thèse doctorale devant un jury composé de 2 Guinéens, un Sénégalais et une Ukrainienne.

Cette thèse doctorale a porté sur : la fidélisation des salariés, enjeux stratégique Cas de la bourse régionale des valeurs mobilières en Afrique de l’ouest. L’école doctorale des sciences politiques, juridiques, économiques et de gestion de Sonfonia vient d’entamer une série de présentations scientifiques. Ce qui ouvre la porte  à plusieurs autres jeunes enseignant-chercheurs du pays.

Francis Kolié-JT