La Forêt de Ziama à Macenta : la destruction du Macif  inquiète  les autorités

194
952
La forêt de Ziama dans Macenta

En Afrique, elle  est la deuxième plus importante forêt après les bassins du Congo. Classée dans la rare catégorie des forêts primaires. Ziama s’étend sur 119.000 ha. De nos jours, la pression sur les espaces verts est forte, une attitude qui préoccupe les autorités.

Le Macif danse et humide de Ziama a été classé depuis 1942 par l’administration coloniale. Son importance et sa réputation traversent des continents. La forêt de Ziama est une merveille écologique dont la protection effective requière plus d’effort, à date le site dispose de moins d’une centaine d’agents pour la surveillance.

Avant l’étape de ziama la délégation  s’est rendue au centre forestier  de n’Nzérékoré. Il a la lourde charge de gérer les différentes forets classées de la région dont celle de Ndére Djecké et du pic de fond. Aujourd’hui  ce centre est dépourvu de tout  moyen et les activités de terrain se font tant bien que mal.

Pour mieux harmoniser la lutte contre la destruction  inquiétante des forets une réunion de concertation régionale s’est aussi tenue à la préfecture de n’Nzérékoré les difficultés sont multiples, l’une des plus importantes la faible présence des  éco gardes envoyés dans la région. La pression sur les espaces verts est forte. La région est dans le viseur de nombreux braconniers que la nouvelle équipe dirigeante  de l’administration forestière compte maitriser.

Mamadou Alpha BALDE

Comments are closed.