En Guinée, la viande est devenue un « luxe…. »

0
2493

En ce mois saint de ramadan, mois de pénitence, la hausse des prix des denrées de grande consommation sur le marché, notamment la viande inquiète plus d’un. Notre reporter a fait le constat ce samedi 24 avril 2021 lors d’une immersion aux marchés de la belle-vue et de Taouyah.
Avec cette montée vertigineuse des prix sur le marché, les consommateurs et vendeurs ne savent plus sur quelle saint se vouer en ce mois de pardon. L’immigration, le mauvais état des routes et l’inapplication des textes de loi y afférent en seraient les causes. Et cela irrite les citoyens qui exhortent les dirigeants à œuvrer pour le bonheur des guinéens.
Mamadou Kissiban , vendeur de viande explique des causes de la cherté de la viande.
Immigration
« Tous les guinéens sont concernés par l’augmentation du prix de la viande sur le marché. Ceux qui sont censés veiller sur les bœufs pour ne pas qu’ils aillent faire des dégâts chez les agriculteurs ne le font pas, et dès qu’ils s’aventurent sur ces zones indiquées on les abat sur le champ, ou on les découpe, et là aussi tu n’as pas où te plaindre. En plus, aucune loi n’est prise dans ce sens. Donc, c’est compte tenu de ces aspects là que certains éleveurs sont partis avec leurs bêtes dans les pays voisins parce que dans ces pays limitrophes les lois sont appliquées. C’est l’une des causes de la cherté du prix de la viande chez nous. Dans les autres pays par exemple, ces deux activités ne cohabitent pas, mais chez nous c’est le contraire. Avant, on avait suffisamment de bœufs, de la viande à manger mais aujourd’hui, ils ont migré vers d’autres pays, et il faut aller chercher ces bœufs ailleurs dans un autre pays sans parler de le mauvais état de nos routes. Le temps que prend ce voyage va trouver qu’il n’y a plus de bœuf à l’abattoir. Et depuis que le prix de la viande est monté à soixante milles le kilo, les acheteurs se font rares. Voilà entre autres, les problèmes auxquels nous sommes confrontés en ce moment », indique ce boucher, avant de demande au chef de l’Etat « de trouver une solution pour sortir le peuple de Guinée dans cette situation qui prend de l’ampleur .»
Trois causes….
Cet autre vendeur relève trois causes : « Moi, je dirai que cela est dû à trois choses, quand arrive la saison sèche, les bœufs n’ont pas de quoi manger, pour les transporter, c’est aussi un autre souci, puisque les chauffeurs te diront le mauvais état de la route nous fatigue, nos véhicules sont souvent en panne pendant le voyage. En plus de tout cela, il faut débarrasser les bêtes deux à trois pour qu’elles se nourrissent parce qu’elles ne peuvent rester sans manger. Mais cette année est encore pire que les années précédentes et les clients se comptent au bout des doigts à cause de la cherté du prix de la viande. Si la route ne faisait pas défaut un camion vient aujourd’hui, le lendemain un autre vient, tu penses que le prix allait flamber de la sorte », interroge-t-il notre reporter, avant de continuer son récit : « Avant, le mois saint de ramadan, notamment les week-ends, les clients nous envahissaient . J’implore le Gouvernement pour la réhabilitation de nos routes qui est gage de tout développement » a laissé entendre Mamadou Oury BAH/ Taouyah.
Viande, un luxe pour les pauvres

Pour cette citoyenne, la viande c’est pour les personnes aisées
« Je n’ai rien à dire sauf que nous ne mangerons plus de viande. Je manque de moyens, je n’ai personne sur qui compter, c’est pourquoi j’ai dit que la viande est devenue un luxe pour ma famille et moi. Ma dépense journalière ne fait même pas le prix d’un kilo de viande. Donc, c’est pour les riches et non pour nous pauvres. Aider la population, nous souffrons président Alpha CONDE » a exhorté Madame SOUMAH Zénab SYLLA

Diariou CONDE de clore « On doit bien manger en ce mois saint de ramadan mais avec la hausse du prix de la viande c’est vraiment impossible. En quittant chez toi tu as en tête que c’est ce plat que je vais faire aujourd’hui mais quand tu arrives au marché, la cherté des denrées te font changer d’avis et envie. Le Chef de l’Etat doit venir en aide au peuple pour ce mois béni » a-t-elle plaidé.

Hawa THIAM

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 + 6 =