Journée mondiale de l’audition : la journée célébrée à travers des consultations en Guinée

4
48
Consultations des patients lors de la journée de l'audition


En Guinée, la journée de l’audition  a été marquée ce 09 Mars 2019, par une série de consultations gratuites dans certaines écoles privées de la capitale et de sensibilisation dans certains centres de santé  du pays. Les statistiques ne réjouissent pas les spécialistes en ORL. C’est pourquoi,  professeur Abdoulaye Keïta, attire l’attention des autorités sur la couverture sanitaire de la population en particulier les malentendants.

Cette année, le thème retenu est «vérifier votre audition». Professeur Abdoulaye Keïta ORL, trouve la thématique intéressante car,  elle permet de  dépister très tôt les anomalies qui peuvent survenir sur les systèmes  qui assurent l’audition. « L’audition est assurée par l’oreille (organe de l’oie) qui  peut être atteint par plusieurs pathologies et affections. Elle peut  parfois être  la conséquence d’une autre pathologie d’ordre générales telle que le diabète qui peut jouer sur l’audition, le vieillissement d’où l’intérêt de vérifier son audition car, c’est un baromètre de la société qui sert de communication», explique Professeur KEITA.

Il affirme que,  les statistiques hospitalières au niveau de sa structure montrent que, 20% des personnes qui ont des problèmes d’audition, ne consultent pas directement les structures pour que leur problème soit diagnostiqué à temps. Sur les 20%, c’est seulement 5% qui viennent pour une préoccupation d’audition. Ce qui veut dire qu’il y a un est grand écart entre ceux qui ont besoin d’entendre et ceux qui sollicitent des moyens ou méthodes pour  mieux entendre.  

« Les otites répétitives, la méningite peuvent  entrainer la perte de l’audition. Il en n’est de même pour les antibiotiques utilisés dans le traitement de certaines infections qui ont des conséquences néfastes sur l’appareil auditif. Et pourtant  60% des maladies ou affections sont évitables », nous confie Pr. Keïta.

Selon les spécialistes, en terme de prévention, il faut lutter contre les infections de l’oreille, faire un dépistage systématique de la surdité  dès la naissance malgré que le programme n’existe pas encore en Guinée.

Maîmouna Bangoura

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here