Environnement des affaires en Guinée : des performances enregistrées

0
7
Gabriel Curtis, ministre des investissements publics et privés

Ce vendredi, 08 Novembre 2019 à Conakry, le ministre en charge des investissements et des partenaires publics privés, Gabriel Curtis et son homologue du budget,  Ismâel Dioubaté étaient face aux médias. L’idéal était d’échanger avec les journalistes, sur le climat des affaires en Guinée.

Pour le ministre Curtis, cette rencontre a été convoquée pour permettre aux uns et aux autres d’avoir le même niveau d’informations sur les avancées économiques de la Guinée. Pour lui, la Guinée a fait des progrès dans plusieurs domaines d’activités ces dernières années.

« Ces 09 réformes que nous avons présentées au niveau du doing business ce sont deux qui  ont été validées. Ça veut dire que les 07 autres doivent encore faire l’objet de plus de travail pour être validées cette année. C’est dans cette perspective que nous avons réuni tous ceux qui sont chargés au sein des différents départements ministériels à travailler sur l’amélioration du climat des affaires. Ceci étant dit, la Guinée aussi a enregistré des croissances économiques enviables, on a vu des croissances économiques à deux chiffres en 2016 et 2017 et une croissance économique forte pour 2018 6,8 % et 6,3% prévue pour 2019.

…..Une façon de dire que la croissance est portée par le secteur des mines et dans une moindre mesure par le secteur de l’agriculture et ce qu’on veut au niveau de l’investissement, c’est de créer un cadre plus favorable possible pour qu’il ait une véritable diversification de l’investissement dans ce pays comme dans l’agriculture, dans l’énergie, dans les infrastructures et dans le tourisme, etc… », a réitéré le ministre en charge des investissements et des partenaires publics privés

Présent à la rencontre auprès de son homologue, le ministre du budget a lui aussi salué la tenue de cette rencontre et salué l’aspect communicationnel que chaque département doit faire pour mettre en exergue le travail qui s’opère à l’interne en faveur des citoyens.

«… Nous avons fait des efforts énormes en termes de doing Business mais, il reste beaucoup de choses à améliorer. Sur 10 critères évalués par doing Business, la Guinée n’a rempli que 3points sur 10. Il reste encore 7 autres points à combler ». A informé Ismâel Dioubaté, ministre du budget.

Taban Sylla-Hawa Thiam