Enrôlement pour la présidentielle 2020 : le RAJ-GUI forme des jeunes à la technique de sensibilisation des électeurs

En prélude de   l’organisation de l’élection présidentielle d’octobre prochain, le Réseau Afrique Jeunesse de Guinée (RAJ-GUI) en collaboration avec la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a ouvert ce mercredi 29 juillet 2020 un atelier de formation en faveur des jeunes issus de l’alliance nationale des organisations de la société civile et des points focaux du RAJ-GUI.

Objectif, outiller participants sur les techniques de communication et de sensibilisation des citoyens sur l’importance de se faire enrôler et de participer au scrutin à venir.

Dans son allocution, le coordinateur national du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée à déclaré que cette formation est mise en place par un ensemble d’organisations de la société civile guinéenne pour l’observation et l’éducation électorale en Guinée. « Nous savons tous que pour  la réussite d’une élection apaisée, il ya des préalables, des critères et des caractéristiques. Parmi eux, la mobilisation des citoyens pour une participation aux élections qui rendent le scrutin crédible. Après,  il faut avoir les cartes d’électeurs. Et comme vous le savez pour avoir ces cartes d’électeurs il faut être inscrit sur la liste électorale et pour être sur cette liste il faut être recensé », a précisé d’entrée Sékou Doré.

S’adressant aux jeunes participants, il les invite à jouer pleinement leur rôle pour l’atteinte des objectifs : faire comprendre aux citoyens l’importance de se faire enrôler.

« Votre rôle est de sensibiliser les citoyens pour qu’ils aillent se faire enrôler devant les CAERLES d’ici le 03 août prochain. Permettre aux citoyens réticents qui sont en manque d’informations de comprendre l’importance de l’enrôlement afin qu’ils puissent se faire recenser et avoir leurs cartes d’électeurs. Avoir des arguments pour les pousser à se faire recenser car c’est une obligation de participer à la vie de sa nation et de décider à qui confier la gestion du pays. Cela  ne se passe  que par le vote. »

Le secrétaire général de la commission électorale nationale indépendante(CENI) a, au  nom du président de l’institution et des commissaires, lancé un message de paix et de cohésion sociale à la jeunesse.

 « L’élection est organisée par les jeunes et pour les jeunes. La CENI est votre collaborateur pour la réussite de ce processus électoral. Vous devez permettre aux personnes réticentes, qui ont des contraintes, de la peur, qu’une élection c’est la paix, l’entente et la cohésion sociale. Vous avez un rôle sociopolitique pour apaiser le climat politique et ainsi consolider la paix et  la concorde .Mais pour le faire, il vous faut utiliser la communication, la sensibilisation. L’organisation de cette élection présidentielle passe par la jeunesse. La paix dans ce pays est dans vos mains. Son développement aussi. Dans toutes nos régions, nos parents ont vécu  dans la paix, dans l’harmonie, raison pour laquelle ils ont gagné toutes les luttes. N’agissez pas en tenant compte de l’ethnie ou de la région», a conseillé Bocar Cissoko.

 

Barry Bouka