Education : 1754 candidats dont 842 filles affrontent le Bac dans la commune de Kaloum

Après l’examen d’entrée en 7ème année CEE et le BEPC, les épreuves du baccalauréat unique session 2022 ont été lancées ce vendredi 17 Juin 2022 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la commune de Kaloum, c’est le secrétaire général du ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, Abdoulaye Touré qui a procédé au lancement de la première épreuve à l’école primaire Almamya. Une occasion pour le secrétaire de lancer un appel aux candidats.

« Je voudrais vous dire que nous sommes tous passés par là.  Ayez confiance en vous-mêmes, restez sereins. C’est comme toute autre évaluation. Il n’y a pas de grandes différences entre les évaluations que vous faites régulièrement et le Baccalauréat. L’enjeu qui est là, c’est que ça va vous faire changer de cap. Donc, restez sereins, ne vous précipitez pas, quand vous aurez les épreuves, il faut lire tranquillement, prenez votre souffle » a-t-il conseillé.

Selon le secrétaire général du ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, le baccalauréat tout comme les deux derniers examens se déroulent dans un contexte de refondation de l’Etat.

« Cette année, le Baccalauréat se déroule dans un contexte de refondation, un contexte de changement prôné par les nouvelles autorités. Vous êtes l’avenir de ce pays et le pays compte beaucoup sur votre génération ».

S’exprimant sur les nouvelles dispositions prises pour le bon déroulement de cet examen, le Directeur Communal de l’Éducation de Kaloum, Ibrahima Yattara a fait savoir ceci.

«  Nous marchons sur un texte qui est sacré. Les règlements généraux sont assortis d’un code de conduite. Nous veillons à ce que ces règlements généraux, les codes de conduites et toutes autres instructions qui viendront s’ajouter à cela soient appliqués à la lettre. Parce que ces examens se déroulent dans un contexte nouveau, celui de la refondation qui doit obligatoirement passer par l’école. La refondation est une sorte de réforme approfondie, sa réussite dépend des ressources humaines qualifiées, compétentes et qui sont des patriotes. C’est pourquoi l’éducation civique et morale est enseignée dans les écoles ».

Ibrahima Yattara, directeur Communal de l’Éducation de Kaloum

A rappeler que cette année en Guinée, ils sont au total 102. 601 candidats dont 40.579 filles, à passer cet examen du baccalauréat unique session 2022.

 Abdoulaye Bouka Barry

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

127,236FansJ'aime
3,382SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Derniers articles

EnglishFrench