Droits de l’Homme : une trentaine de journalistes outillés par l’INIDH à Kindia

0
9

Du 11 au 12 septembre 2019, plus de trente journalistes des médias privés et public, ont été outillés sur des notions des Droits de l’Homme.  La rencontre organisée par l’Institution nationale indépendante des droits de l’Homme INIDH a eu pour thème : ‘’Rôle des journalistes dans la promotion et la protection des droits de l’Homme’’. En dépit des fructueux échanges intervenus lors de cette formation, la rencontre de Kindia a permis aux participants venus de tout le pays, de mettre en place le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (REJOUDH/Guinée). Avec le soutien de l’INIDH, la structure s’occupera désormais à travers les médias, d’intervenir sur  des questions liées à la question des Droits Humains en Guinée. In texto, nous vous proposons le contenu du mot des participants suite à cet atelier de Kindia. Lisez !

INSTITUTION NATIONALE INDÉPENDANTE DES DROITS HUMAINS

Thème: « Rôle des journalistes dans la promotion et la protection des Droits de l’Homme »

Mot des participants

– Monsieur le Chef de Cabinet, représentant madame le  gouverneur de la région administrative de Kindia

– Monsieur le Président de l’INIDH

– Messieurs les membres du bureau exécutif de l’INIDH

Chers  formateurs

Chers collègues de la presse,

–          Mes dames et messieurs

C’est pour moi un plaisir sans pareil en votre nom, chers amis participants à ce prestigieux séminaire dont le thème est : ‘’Rôle des journalistes dans la promotion et la protection des Droits de l’Homme’’, en vue d’exprimer notre mot à l’issu de ces deux jours d’échanges.

Mes dames et messieurs,

–          Vu que les Droits de l’Homme, consacrés par la Déclaration universelle  (DDHC) du 10 décembre 1948, sont inaliénables de tous les êtres humains, quels que soient leur nationalité, lieu de résidence, sexe, origine ethnie, race, religion, langue ou toute autre condition.

–          Vu que Les droits de l’homme sont les droits fondamentaux de l’être humain qui définissent la relation entre l’individu et les structures du pouvoir.

Nous participants disons merci à L’institution Nationale Indépendante Des Droits Humains-INIDH d’avoir initié cette rencontre.

–          Chers formateurs, mes dames et messieurs.

Cette formation, organisée par l’INIDH, nous a permis d’avoir une réflexion très poussée sur la portée des droits de l’homme. Cette rencontre de deux jours nous a permis d’examiner les instruments juridiques, dédiés au respect de ces droits, les acteurs publics et privés qui participent à leur défense ainsi que les problématiques spécifiques à certains groupes vulnérables et le rôle des médias.

Au jour aujourd’hui, nos sens sont renforcés sur entre autres :

–          La connaissance du droit international des Droits de l’Homme

–          Savoir comment mobiliser les acteurs de défense des Droits de l’Homme

•       Maîtriser les outils pédagogiques permettant un débat public et responsable en faveur de la promotion des Droits Humains

•        Renforcer les compétences dans le milieu médiatique en faveur des Droits de l’Homme,

•       cette rencontre nous a aussi et surtout  édifiés sur la connaissance de l’INIDH (sa définition, sa composition et son rôle vis à vis de l’Etat et des Citoyens)

Dans nos rédactions respectives, nous retournons outillés et convaincus que nos citoyens qui n’avaient certainement aucune connaissance sur ces notions citées plus haut seront également éclairés sur les différentes thématiques développées lors de ces assises à travers nos différentes  communications.

Excellence Monsieur le ministre, chers formateurs, mes dames et messieurs.

Avant de clore cette intervention, les participants à travers ma voix, voudraient réitérer  que le choix sur le thème Rôle des journalistes dans la promotion et la protection des Droits de l’Homme n’est pas fortuit en ce sens qu’il nous a permis de connaître plusieurs contours liés à la problématique des droits de l’Homme en Guinée et à travers le monde.  Cependant, nous sollicitons auprès de l’Institution de multiplier ces genres de formations en faveur des médias.

Nous souhaiterons être édifiés sur d’autres thématiques liés à la connaissance des droits avec plus de pratiques.

Merci à l’INIDH;

Vive la presse

Ensemble, pour la promotion et la protection des droits humains

Je vous remercie

Les participants

Rapporteur : Taban Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here