Double scrutin législatif et référendaire: la COMISCA présente son rapport préliminaire

La Coordination de la Mission Internationale des Observateurs de la Société Civile Africaine-COMISCA a présenté ce mercredi 25 mars 2020 son rapport préliminaire relatif à l’observation des élections législatives et référendaire. Objectif, mettre en lumière le caractère transparent et démocratique de ces élections organisées en Guinée le 22 mars dernier.

Dans ce rapport préliminaire de cinq pages, la coordination de la mission internationale des observateurs de la société civile africaine dit avoir constaté la disponibilité sur l’ensemble du territoire national des matériels électoraux dans les différents bureaux de vote.
« Toutes les conditions nécessaires étaient réunies pour la bonne conduite des élections qui ont permis au peuple guinéen dans son ensemble d’exprimer librement sa volonté et son choix. La conformité des élections avec les normes établies dans les principes de la déclaration de Bamako pour la gestion et la supervision des élections dans les pays francophones. La présence effective des membres de bureau de vote de même que les représentants de certains partis politiques. Une affluence remarquable au niveau de tous les bureaux de vote visités laissant présager un taux de participation acceptable. Les urnes observées ont été correctement scellées, transparentes et vides à l’ouverture. La garantie effective des forces de sécurité pour la sécurité et le maintien de l’ordre et l’ambiance détendue et conviviale quasi générale ayant caractérisé le déroulement des opérations électorales » a indiqué la COMISCA par la voix de son président Saidou Compaoré.

Cependant, ces observateurs de la société civile africaine disent noter quelques légères insuffisances même si selon eux, ces insuffisances n’ont aucun impact déterminant sur le bon déroulement des opérations de vote « nous avons constaté un retard dans l’ouverture de certains bureaux de vote, quelques actes de vandalisme et de violences dans certaines localités. La difficulté pour certains électeurs à retrouver leurs noms sur la liste électorale et la non maitrise des procédures de vote par certains, » ont-ils déploré.

Abdoulaye Bouka Barry.