Des imams installent des kits sanitaires dans les mosquées « pour éviter la propagation de la Covid-19 »

Engagés à freiner la propagation du coronavirus pendant la prière collective le jour de la fête de Tabaski, de nombreux imams ont fait installer des kits sanitaires à l’entrée des mosquées de Conakry. 

A la mosquée Nongo-Taady, située à la commune de Ratoma, les fidèles musulmans  ont investi tôt ce matin l’enceinte de leur mosquée pour faire le toilettage et procéder à l’installation des kits sanitaires.

«Nous avons décidé de venir nettoyer notre mosquée pour permettre aux fidèles musulmans de Nongo d’effectuer demain vendredi la prière de l’Aid El-Kébir. Et comme vous le savez, le contexte de cette année est tout à fait particulier, cela à cause de la pandémie de coronavirus. C’est pourquoi, nous avons décidé, au-delà du nettoyage, de procéder à installation des kits sanitaires pour que les musulmans qui viendront puissent se laver les mains et se protéger ainsi contre  la maladie», explique Ousmane Bangoura, un des conseillers à ladite mosquée.

Un peu plus loin, à  la  Mosquée Cité des médecins, à Kipé, les kits sanitaires sont également visibles. Pour l’imam Souaré, « nous sommes dans une situation exceptionnelle. La mise en place  des kits sanitaires dans les mosquées où se tient cette prière collective le jour de la fête est un des principes exigés par les autorités. De notre côté, nous avons pris toutes les dispositions sanitaires pour que les fidèles se lavent les mains avant, pendant et après la prière. Il ne faudra pas que cette journée soit la journée de propagation de la maladie

Bouka Barry