Dans le plan de riposte à la Covid-19, l’État guinéen renonce à plus de 381 milliards Gnf

Le premier  ministre, chef de gouvernement guinéen Dr Ibrahima Kassory Fofana a présenté il y a quelques jours la deuxième phase du plan de riposte économique à la pandémie mondiale de la Covid-19. Le coût global est de 3000 milliards Gnf. Soit 8 37 000 dollars US.

Il y ressort en définitive que l’État de Guinée a consenti d’énormes sacrifices en renonçant à une bagatelle de 381 milliards 700 millions Gnf pour le  tourisme, des petits commerces et certaines entreprises. Cette renonciation concerne également le paiement de la TVA, les versements forfaitaires, les taxes d’apprentissage professionnel et toutes les autres taxes que pourraient payer le secteur du tourisme, selon le ministère du Budget.

L’État renonce également à 91 milliards Gnf 422 millions pour le riz en faveur des grands importateurs.

S’agissant des denrées alimentaires de première nécessité: le riz, l’huile, l’oignon, le sucre, les droits de douane ont été reduits à la baisse.