Crise politique au Mali: la COJELPAID interpelle la communauté internationale

Abdoul Sacko coordinateur de la COJELPAID

La crise qui secoue le Mali depuis maintenant deux mois ne laisse pas indifférents certains activistes de la Société civile guinéenne. C’est le cas du coordinateur général du réseau Convergence des Jeunes Leaders pour la Paix et la Démocratie (COJELPAID). Présent ce lundi à un atelier de sensibilisation, Abdoul Sacko a proposé des pistes de solutions pour une sortie heureuse de la crise malienne.

«C’est une crise qui est très complexe. Une crise politique et économique mais aussi  une crise essentiellement sécuritaire. Le Mali se trouve presqu’à 70% de son territoire occupé par endroits par des individus mal intentionnés. Je peux dire même par des forces occultes. L’appréciation de la crise malienne doit donc dépasser  des questions de personnes. Nous soutenons la population malienne de façon globale au même titre que les Présidents des pays de la CEDEAO. Nous disons une fois encore que seul par le dialogue nous pouvons trouver solution à nos différends, à nos différentes manières de comprendre. Nous invitons nos frères maliens dans leur ensemble à prioriser davantage le dialogue qui pourra prendre en compte toutes les aspirations. Au niveau de la CEDEAO, de sortir des mesures curatives. Que la communauté internationale et la CEDEAO interviennent en amont des crises, qu’elles préviennent les crises pour éviter aux autres pays de l’Afrique de l’ouest de se retrouver dans la même situation que le Mali.»

Décryptage Bouka Barry