Consultations nationales du PM : “le président de la République est autorisé à organiser un référendum ». Dixit Claude Kory KONDIANO

19
65

Le président de l’Assemblée Nationale, Claude Kory Kondiano, a reçu ce jeudi 12 septembre 2019 dans les locaux de ladite institution, le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana. Objectif : s’entretenir autour des  consultations nationales sur les élections législatives et la Constitution.

Dans son discours d’entrée, le président de l’Assemblée Nationale, honorable Claude Kory Kondiano, a déploré l’absence des  représentants de l’opposition  à cette rencontre.

“J’avais souhaité que la représentation nationale qui relève d’une assemblée plurielle soit représentée par toutes ses composantes au point de vue famille politique. C’est à dire la droite, l’extrême droite, au centre à la gauche. J’ai regretté tantôt, hélas, l’absence de l’extrême droite et du centre parce que ça nous aurait permis d’avoir des positions différentes pour une sorte de débat contradictoire”, a fait savoir Claude Kori Kondiano.

Parlant de la constitution, le président de l’Assemblée estime que conformément à l’article 51 de la Constitution, le président de la République est autorisé à organiser un référendum pour consulter le peuple sur les contenus à donner à la Constitution.

 « Le débat sur la Constitution a été trop passionné alors que nous sommes confrontés à un problème réel. La Constitution qui a été adoptée en 2010 a fait son temps. Il n’y a pas un seul pays au monde où on adopte la Constitution pour l’éternité. Au fur et à mesure que le temps passe, il y a des dispositions qui sont dépassées et qu’il y a lieu de revoir » a précisé le président de l’assemblée nationale guinéenne.

Dans les jours à venir  le premier ministre poursuivra ces consultations avec d’autres organisations  nationales et internationales pour parler toujours de la constitution et de l’organisation des élections législatives.

Abdoulaye Bouka Barry

Comments are closed.