Budget : de nouvelles mesures fiscales pour l’année 2019

13
45
Ismaël-Dioubaté Ministre-du-Budget-Archives

Dans sa volonté de contribuer à la qualification de l’économie Guinéenne, le ministre du budget a élaboré  certaines mesures fiscales pour mieux maitrisé les dépenses de L’Etat. Ce, à travers  une réflexion suivant un processus participatif avec  le secteur privé. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animé ce jeudi 27 décembre 2018 avec le ministre de l’économie et des finances.

L’ambition pour le conférencier est de permettre aux uns et aux autres  de comprendre la loi de finances 2019, à travers les nouvelles mesures fiscales, et les principales réformes initiées, ainsi que la maîtrise des dépenses fiscales.

Dans son exposé, Ismael Dioubaté ministre du budget a fait savoir que les objectifs de la politique budgétaire de l’année 2019, visent un déficit budgétaire de -2,4% du PIB, avec une solde budgétaire de base de 0,9% et un niveau d’endettement ne dépassant pas les 45,5% du PIB.

Parlant des nouvelles mesures fiscales prises par son gouvernement pour l’année 2019, il a fait savoir que   plusieurs mesures fiscales ont été prises

Il s’agit, entre autres :

– Du réaménagement du barème de la retenue sur les traitements, salaires, pensions et rentes viagères ;

– Le réajustement du taux de l’impôt minimum forfaitaire des sociétés et entreprises relevant du régime réel normal ;

– La limitation des charges d’intérêt entre entreprises liées.

Quant aux principales réformes déjà engagées et à consolider en 2019, le ministre du budget a parlé de la disponibilité d’une plate-forme d’échange automatisée d’informations et de données entre la Direction Nationale des Impôts, la Direction Générale des Douanes, le Trésor, l’APIP et la BCRG. A cela viendront s’ajouter beaucoup d’autres réformes, telles que :

– La mise à disposition d’un numéro d’identification fiscale permanent pour mieux maîtriser l’assiette fiscale;

– Le développement d’une application de géolocalisation des contribuables immatriculés;

– Le paiement des impôts, droits, taxes et redevances par virement bancaire et chèques certifiés;

– Ainsi que l’opérationnalisation du guichet unique du commerce extérieur.

Pour la maîtrise des dépenses fiscales, le ministre du budget dira  que « le gouvernement réalisera une autre évaluation pour l’année 2018, afin, d’apprécier les efforts de réduction de la tendance haussière des coûts budgétaires des dépenses fiscales, observées entre 2016 et 2017 qui étaient entre 14,52% et 18% ».

Bouka Barry

13 Commentaires

  1. 957656 480703hi!,I like your writing so significantly! share we maintain up a correspondence extra approximately your post on AOL? I demand a specialist on this space to solve my issue. Could be that is you! Looking ahead to peer you. 754300

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here