ANAFIC : 1er cadre de concertation technique tenu à Dubréka

4
75
Alhassane Aminata TOURE DG/ANAFIC

Du 09 au 13 Avril s’est tenu à  Dubréka  le 1er  cadre de concertation technique de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales. L’objectif de la rencontre est de favoriser l’accès des populations rurales aux services sociaux de base. L’atelier a regroupé une soixantaine de participants qui, pendant 05 jours, ont assimilé des informations utiles de l’ANFIC, ses projets et le niveau d’exécution  des activités réalisées en 2018.

L’accès des populations rurales aux services sociaux de base, est l’un des objectifs du gouvernement de la 3èmerépublique. Vu la croissance des besoins en termes de développement dans les collectivités décentralisées, le Chef de l’Etat a facilité en Nov.2017, la migration du Programme d’appui aux communautés villageoises-PACV  vers  l’Agence nationale de financement des collectivités locales-ANAFIC. Ces assises de Dubréka, constituent le  1er cadre de concertation technique de cette direction du ministère de l’administration du territoire pour évaluer le niveau d’exécution des acquis réalisés en 2018.

Aujourd’hui, dans les communes rurales, l’impact de la réalisation des micro-projets en termes de développement local, portent principalement sur une forte amélioration de l’accès aux services socio-économiques de base. L’acte  se matérialise significativement dans le domaine de l’éducation, de la santé et de l’hydraulique. Au sortir de cette rencontre, ces participants repartent convaincus, quant à la réalisation d’autres infrastructures en faveur de leurs communautés respectives.

Ces 05 jours de conclaves à Dubréka, auront permis à la soixantaine de participants d’assimiler des informations utiles de l’ANAFIC, d’évaluer le niveau d’exécution des travaux réalisés en 2018 et d’échanger sur divers outils en vue d’une meilleure approche technique afin d’accompagner le développement des communautés villageoises

Taban SYLLA

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here