Administration publique guinéenne: le cri de cœur des stagiaires(Bénévoles)

Excellence, Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État, Chef suprême des armées, Mon Colonel Mamadi Doumbouya,  sachez qu’ils sont nombreux comme moi, des filles et fils de notre pays qui travaillent pour l’administration publique mais, qui ne sont pas rétablis dans leurs droits.

10, 08, 07, 05 ans sont des chiffres équivalents aux années de stages faits par ces guinéennes et guinéens qui font de leurs mieux, pour la bonne marche  de notre administration, porte d’entrée et de sortie du développement de notre pays amorcé par votre administration sous cette transition.

Du ministère de l’information et de la communication, en passant par l’administration du territoire, la santé et l’hygiène publique pour ne citer que ces départements, des stages prolongés sont partout et sans espoirs, Mon Colonel c’est pourquoi, vous constituez notre espoir final.

«Aucun recrutement n’est en vue». Julien Yombouno, ministre de la fonction publique. A Nzérékoré et à Conakry, ces propos du ministre ne rassure guère ces milliers de guinéens qui, vu le temps de stage passé ici et là, s’appellent désormais des bénévoles.

Nous comptons sur vous , Cher frère Colonel Doumbouya car, sachez que travailler sans salaire est plus difficile que de rester sans rien faire… Seul le salaire garantie un travailleur au-delà de tous les privilèges.

Devant votre sagesse, les stagiaires que nous sommes, aux grades à vous, Monsieur le Président, pensez à cette jeunesse maillon de tout développement comme prôné par le CNRD.

TabankaVision2050-626103972

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

127,236FansJ'aime
1,890SuiveursSuivre
1,280AbonnésS'abonner

Derniers articles

EnglishFrench