2ème édition ‘’DIAFIN’’-Guinée: les femmes lancent un cri de cœur pour leur accès aux crédits.

0
6

La deuxième édition du dialogue de haut niveau sur l’inclusion financière ‘’DIAFIN’’  en Guinée et Afrique  a pris fin ce jeudi, 28 Novembre 2019 à Conakry. Il était question d’échanger sur les avancées, défis ainsi que les innovations en cours dans le secteur de la digitalisation et de l’inclusion financière. Les femmes ont saisi l’occasion  pour parler des difficultés qu’elles rencontrent lorsqu’elles veulent un crédit auprès des banques.

A l’unanimité, les panelistes affirment que les femmes remboursent les crédits plus que les hommes. Malgré cela, 70% des femmes n’ont pas accès aux crédits.

L’un des participantes souligne que les banques ne font pas d’innovation car, à chaque rencontre, c’est les mêmes propos et promesses qui reviennent. Ce qu’elle veut savoir cette fois-ci, c’est que les banques peuvent faire concrètement pour qu’elles aient un accès facile aux crédits également, à celles qui ont besoin de gros montants pour leurs business.

En réponse, le représentant de la banque  Africaine de développement-BAD, Léandre Bassole a  indiqué que les femmes ont un problème de montage et structuration du projet. Pour pallier ce problème, il encourage l’éducation financière et l’accompagnement des femmes dans le montage des projets. La structuration pour réduire le taux de risque de leur accès aux financements.

Cinq panels ont été abordés durant ces deux jours de travaux à savoir: la promotion de l’inclusion financière et l’employabilité des femmes et des jeunes. Toute chose qui a apporté de la lumière sur les enjeux du développement durable, l’inclusion financière et technologique des femmes et des jeunes en milieu urbain et rural avec un accent sur les solutions palliatives, les techniques de création d’entreprise suivi des témoignages,  des entrepreneurs et de l’éducation financière considérée comme un préalable à l’ inclusion  financière.

Maïmouna Bangoura