Sékou Doré du RAJ-Gui soutient le nouveau président de la CENI

« Il ne faut pas qu’il fasse comme les autres, pas qu’il fasse de miracle mais il faut qu’il se mette dans cette posture pour pouvoir bénéficier davantage de la confiance du peuple de Guinée et les acteurs du processus électoral » dixit Sékou Doré, coordinateur du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée-RAJ-GUI

Suite à la nomination de M..Kabinet Cissé à la présidence de la Commission Electorale Nationale Indépendante-CENI, le coordinateur du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée-RAJ-GUI, Sékou Doré a réagi sur ce sujet ce mercredi 27 mai 2020.

Tout d’abord, Mr Sékou Doré s’est réjoui de la confiance portée sur un des leurs dans cette élection, avant de parler des qualités du nouveau président élu de la CENI qui est aussi membre  co-fondateur de RAJ-GUI.

« Un sentiment de satisfaction moral mais, également devoir que la confiance de l’ensemble des commissaires de la Commission Electorale Nationale Indépendante-CENI ont placé à l’un d’entre nous pour porter haut à la présidence de cette grande Institution qui est la Commission Electorale Nationale Indépendante-CENI. M. Kabinet Cissé est l’un des membres co-fondateur de RAJGUI. Il a travaillé avec nous durant des années et même aujourd’hui,  il était parmi les membres du conseil de l’administration de RAJGUI. On ne doute pas de sa moralité, de sa compétence, on ne doute pas également de son impartialité, et d’ailleurs c’est ce qui a fait que l’ensemble des commissaires lui ont porté confiance. Cela prouve à l’opinion Nationale et Internationale que c’est l’homme en qui vraiment on peut faire confiance. Soit pour sauver le pays, soit garantir la transparence du processus électoral en Guinée», a-t-il déclaré

Cependant, M. Sékou Doré a exhorté les détracteurs de M. Kabinet Cissé que seul le travail peut être jugé.  Il poursuit en parlant de l’importance des élections au nouvel élu et de continuer sur cette même lancée pour le bien de tous les Guinéens.

« Je demande à ceux qui s’agitent négativement par rapport à sa nomination de se ressaisir, de jurer l’homme par rapport au résultat. Ce qui est important et le seul souci aujourd’hui, c’est comment sauver le pays ? Comme il a toujours    fait dans son combat au niveau de RAJGUI et au niveau de la société civile de façon globale. Nous attendons qu’il fasse preuve d’impartialité, de neutralité, d’efficacité et surtout de rigueur. Il ne faut pas qu’il fasse comme les autres, pas qu’il fasse du miracle mais, il faut qu’il se mette dans cette posture pour pouvoir bénéficier davantage de la confiance du peuple de Guinée et les acteurs du processus électoral »a-t-il conseillé

A rappeler  que les élections présidentielles doivent se tenir cette même année.

Hawa THIAM