Riposte à la Covid-19 : le ministre de la Santé réfute les accusations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes

Suite à la sortie médiatique de la Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FGAGTH), accusant le ministère de la santé d’avoir refusé d’associer leur fédération dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, le chef du département dudit département le médecin Colonel Remy Lamah sort de son silence et donne sa version des faits.
Il a été joint au téléphone par notre rédaction dans la soirée du samedi 16 mai 2020.
Pour le ministre de la santé, « aucune démarche administrative n’a été menée par la Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FGAGTH) pour exprimer leur souhait de participer à la lutte contre la pandémie coronavirus. Cela, dit-il, ni au niveau de son ministère, à plus forte raison à l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) qui est chargée de l’opérationnalisation de cette riposte.»
Poursuivant, le ministre de la santé guinéen argue «n’avoir vu aucune délégation, même pas une personne de leur fédération pour dire qu’elle veut participer à cette opération. Demander à l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire qui est en charge de l’opérationnalisation si elle a une fois reçu une seule de leur lettre. Alors qu’elle (FGAGTH) nous sort une seule copie attestant qu’elle a écrit au ministère ou à l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire», leur a-t-il lancé le défi.
Hawa Thiam