20 octobre 2020

Ministère de l’Action Sociale : la joie des parents des triplés bénéficiaires du fonds national des indigents

Dans le cadre de la  mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de protection sociale visant l’amélioration de l’accès aux soins de santé des plus pauvres, notamment les groupes vulnérables à cause du coup très élevé des soins de santé, le fonds national des indigents, récemment crée,  s’active déjà dans la prise en charge des personnes défavorisées. 

Comme le montre, ci-dessous,  le témoignage d’un jeune couple, qui a donné naissance a un  triplé à l’hôpital Donka la semaine dernière.

Mais tout d’abord,  Madame  Tiranké KABA, directrice du fonds national des indigents a expliqué que la structure travaille en étroite collaboration avec les indigents    « Il faut savoir qu’on fait le travail là avec eux et pour eux. Nous sommes dans le social mais nous avons besoin de nous compléter. Il est important que les indigents participent dans leurs hygiènes quotidiennes c’est un travail de longue haleine, l’environnement compte, ils ont besoin d’écouter les assistants sociaux qui leur prodigueront des conseils afin de pouvoir maintenir leurs santés avant, pendant et après la maladie. Donc, on souhaiterait vraiment que nous œuvrions ensemble pour leurs bien-être qui au bout du compte seraient bénéfique pour eux parce que le but recherché c’est d’éviter qu’ils sombrent dans la pauvreté » a expliqué madame la directrice Tiranké KABA

 

Pour les  heureux parents, M. Amadou Oury SOW,  étudiant en cinquième année Medecine  et Mme Djénabou BAH  ménagère,  c’est plus  qu’un soulagement et une bénédiction d’être retenu par le fonds national d’indigents   « Je dirais Alhamdulillah. La direction est venue au secours pendant que j’étais dans le besoin. C’est depuis que j’ai fait l’échographie à trois ou quatre mois de grossesse qu’on nous a annoncés qu’on n’attendait des triplés.  Cest en ce moment-là que les médecins nous ont suggérés de trouver de l’aide pour nous assister vue que nous n’avons pas les moyens. C’est suite à cela que nous nous sommes projetés vers l’État, précisément le ministère de l’action  sociale et des personnes vulnérables. Et là, nous avons été chanceux d’être retenus parmi les bénéficiaires, et depuis ce temps la structure a pris en charge nos soins médicaux et celui des bébés. Les assistants sont toujours restés avec nous et à l’hôpital et à la maison jusqu’à la naissance des triplés même en temps  de pluie, et dès qu’on a des ordonnances, elles sont payées le plus rapidement possible par le fonds national d’indigences.  Je ne pourrais que remercier Dieu et le ministère à travers la structure qui nous a assistées au moment le plus crucial de notre vie. Mon mari et moi leur seront reconnaissant pour la vie que Dieu les paie. Je salue cette initiative du président de la République  à travers le ministère de l’action sociale et des personnes vulnérables qui a pensé à nous les pauvres et il a bien choisi des personnes compétentes, techniques et engagées. Je lance un appel à toutes les personnes qui sont dans des situations difficiles comme moi que c’est une réalité elles peuvent venir  vers le ministère de l’action sociale et des personnes vulnérables à travers le fonds national d’indigents. Leurs prises en charge seraient effectives», ont-ils témoigné

Hawa THIAM 

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchSpanish