Le FMI n’exclut pas d’annuler une partie de la dette africaine, affirme sa directrice à France 24

Kristalina-Georgieva-Directrice-générale-du-FMI.

La communauté internationale multiplie les efforts pour permettre à l’Afrique de répondre à la pandémie de coronavirus. La barre des 1 000 morts a été atteinte vendredi, et l’impact économique du virus sur le continent promet d’être dévastateur. Déjà 57 milliards de dollars ont été mobilisés par les créanciers. Dans un entretien avec la journaliste de France 24, Georja Calvin Smith, la directrice du Fonds monétaire international Kristalina Georgieva affirme que l’annulation d’une partie de la dette africaine n’est pas exclue.

France24.com