20 octobre 2020

«Le fichier électoral guinéen ne souffre d’aucune anomalie», rassure le Général Francis BEHANZIN de la CEDEAO

Lors d’une rencontre tenue ce mercredi 23 septembre 2020, les experts de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en collaboration avec  la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ont rendu officiel les résultats issus de l’audit du fichier électoral guinéen.

 Cette cérémonie qui  a eu lieu dans un réceptif hôtelier de la place, en présence du président de la CENI, des partis politiques en lice pour la présidentielle du 18 octobre, des représentants de la société civile et de plusieurs diplomates étrangers,  a été une occasion pour le commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO le Général Francis BEHANZIN de rassurer. les acteurs engagés dans la course pour la magistrature suprême de la fiabilité du fichier électoral.

« Le fichier électoral guinéen ne souffre d’aucune anomalie. En conclusion définitive, le fichier électoral de la Guinée débarrassé de toutes les anomalies rencontrées au regard du code électoral, est de qualité suffisante pour les prochaines élections. Il n’existe sur le fichier aucun électeur sans pièce justificative conformément à la loi électorale», a-t-il précisé d’entrée.

Parlant des corrections apportées dans le fichier, la CEDEAO par la voix de son commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité dira «globalement, après les consolidations et à l’issue de la révision exceptionnelle de juillet et août 2020, le fichier brut est passé de 5. 323. 679 électeurs à 5. 699. 677 enregistrements. Après la radiation des 24 mille électeurs mineurs et 343 déclarés décédés, des 552 mille électeurs sans pièces justificatives, le retrait des 212 mille doublons et 84 mille pour faute d’identité, le fichier global des électeurs s’élève à 5.410.089 électeurs, dont 5.319.000 sur le territoire guinéen et 90.943 pour la diaspora. Donc, le fichier actuel audité donne un total de 5.410.089, à la suite de la révision exceptionnelle et à la suite de l’audit. Les travaux d’assainissement ont permis de radier du fichier électoral consolidé des mineurs retrouvés pour 0,42%, les doublons pour 3,73%».

C’et donc une réponse qui balaye d’un révère de main toutes les spéculations qui laissaient entendre que le fichier électoral guinéen comporte plusieurs anomalies.

Abdoulaye Bouka Barry

 

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchSpanish