Le célèbre journaliste sportif Amadou Diouldé Diallo dit avoir été utilisé par des « faux amis » pour s’attaquer à d’autres personnes.

Il l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse qu’il a animée pour le lancement officiel de son agence de communication dénommée ‘’Fatima and Communication’’.

Lisez :

« Je me rends compte que j’ai fait beaucoup de travail gratuit dans le public. Ce n’est pas grave. J’ai été utilisé par des amis, je dirais même des faux amis, parce que l’ami, le vrai, c’est ceux-là qui vous aident à vous passer de l’aide, sinon, ce n’est pas une amitié, c’est un assujettissement. J’ai été utilisé par des amis pour leurs gloires personnelles. Puisqu’on se sert de vous pour les autres, et si vous vous servez de vous pour vous-mêmes. C’est à cette question que je suis arrivé et je me suis dit qu’il faut que je monnaie mes expériences et que cela me rapporte quelque chose pour mes vieux jours. Que je me batte ici comme pour tout le monde pour chercher des marchés dans le cadre de la publicité

Tout ce que je sais dans ma vie, c’est d’écrire et parler mais si j’écris et parle pour moi-même pour que ça me profite à moi au lieu que ça ne profite à quelqu’un d’autre. Dans ce projet, je peux faire de la consultation, faire du management sportif, faire des recherches dans le cadre du patrimoine historique et culturel. Pendant que vous progressez avec les médias et vous vous faites un nom, ne restez pas là-bas. Essayez déjà d’envisager votre reconversion. Parce que la presse vous met dans un état de fierté, de popularité, finalement vous devenez même prétentieux. Oui, vous oubliez au
même moment  que pendant que vous êtes là,  il y a des jeunes qui commencent en bas et ils veulent votre place, ils veulent être comme vous, ils vont vous bousculer.

Demain, s’il y a un match au stade, vous, en tant qu’ancien vous serez en confrontation. Si vous restez dans cette situation, vous n’aurez plus le respect.  Dès que vous arrivez à une certaine gloire, vous sentez qu’il y a la gloire, le top de la gloire, vous êtes devenus une icône, cherchez à vous reconvertir. Pensez à quelque chose que vous devez faire  pour que vous soyez indépendants  de votre maison de presse. Ça, je n’ai pas. C’est maintenant que je pense. Il y‘en a beaucoup dans notre corporation, qui ont su profiter en créant des radios, des studios.

Quand tu es devenu célèbre, tu ne cherches pas un antidote à la célébrité, tu resteras dans ta célébrité et la célébrité va t’emporter. L’antidote à la célébrité, c’est de faire profil bas, entreprendre une action pour toi-même »

Décryptage Barry Bouka