Guinée: le coût de la stratégie de relance post-Covid-19 du secteur de l’industrie et des PME

 

Le ministre d’Etat, ministre  de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, a annoncé des mesures, non des moindres, pour soutenir le secteur privé guinéen « fortement » impacté par la pandémie de coronavirus.

«Nous avons commencé par réaliser une étude approfondie sur l’impact de la pandémie, assortie d’une réflexion sur la stratégie de relance post-covid. A cet effet, nous avons mis en place le fonds d’appui aux GIE et aux entreprises à hauteur de 300 milliards de GNF avec pour objectif dans une phase pilote, d’assister 50 unités industrielles et 300 petites et moyennes entreprises», a indiqué Tibou Kamara.

Et, d’ajouter : «On a aussi la mise en place d’un Fonds de garantie, notamment en faveur des micro, petites et moyennes entreprises, pour une dotation initiale de 500 milliards de GNF, la mise en place d’un programme de renforcement de capacités et de compétitivité des entreprises à hauteur de 500 millions GNF, la négociation avec les partenaires techniques et financiers d’une ligne de crédit appropriée aux besoins du secteur industriel et des PME, à hauteur de 10 millions de dollars américains. Le paiement de la dette intérieure en faveur des unités industrielles et des PME ayant réalisé des prestations dans le cadre de la commande publique. Nous avons également notre agenda non lié au covid-19: c’est la réalisation de parc industriel pour stimuler la création d’unités industrielles, avec à peu près 744 millions de dollars, pour l’ensemble des projets, Fandje, Massaya, Khouria et Tanéné etc...»

Barry Bouka