Examens nationaux : les missionnaires du MEN-A reçoivent les dernières consignes de la Secrétaire générale

Prêts pour l’intérieur du pays, des missionnaires du MEN-A pour les examens nationaux session 2020 reçoivent les dernières consignes de la Secrétaire générale

C’est dans les locaux de l’INRAP que la rencontre de ce jeudi a eu lieu entre les cadres de l’éducation nationale choisis pour le coaching des examens nationaux et la secrétaire générale du MEN-A.
Nènè Fatou DIALLO , après avoir fustigé tout comportement de nature à compromettre la crédibilité des examens et encouragé les attitudes responsables et justes est allée droite au but.
– Les coach doivent dès leur arrivée, faire l’état des lieux des centres d’examen ( cour, salles de classe, tables-bancs, toilette, dispositifs sanitaires…) et prendre des dispositions si nécessaire. Ils doivent se rassurer de la présence sur place du matériel destiné aux examens et renforcer la sécurité autour. Autres tâches : le contrôle et la mise en place des différentes commissions ( surveillance, correction, secrétariat) validées par le cabinet. Ils organiseront également une séances collective avec les surveillants, les correcteurs et les membres du secrétariat. Ils vont aussi demander aux enseignants de dénoncer tous les intrus dans les rangs des surveillants, des correcteurs et du secrétariat.

La secrétaire générale du MEN-A a aussi fait entendre le rôle à jouer durant la phase de l’administration des épreuves.
Les coach doivent à ce niveau, s’assurer de l’implication effective des autorités administratives et politiques de la localité tout au long du processus. Ils doivent s’assurer aussi de la présence effective des agents de sécurité et veiller à l’application correcte du contenu du code de conduite.
Durant la phase de secrétariat , correction des copies et centralisation des notes, il y a la nécessité de faire respecter les barèmes de notation. Les missionnaires doivent aussi contrôler la concordance entre les notes sur les feuilles d’examen et celles sur des relevés. Ils doivent exiger la double correction, procéder au contrôle et réguler pendant et après la saisie des notes entre autres…
Chaque coach a reçu une copie de la feuille de route qui doit lui servir de boussole jusqu’à la fin de sa mission.
Avant de se retirer, la secrétaire générale du MEN-A a au nom du Ministre Bano BARRY réitéré la ferme volonté du département de l’éducation d’avoir cette année des examens crédibles, justes et transparents et pour que cela soit, Nènè Fatou a rappelé que la prise de conscience doit être collective.