20 octobre 2020

Covid-19: l’assouplissement de l’état d’urgence sanitaire fait des heureux (e) insatisfaits (e)

Au communiqué du président de la République Professeur Alpha Condé relatif à   l’allégement des mesures barrières sanitaires en lien avec la Covid-19, passé   hier mardi 22 septembre  sur les ondes de la radiodiffusion, télévision guinéenne, des citoyens ont  réagi. 

Selon  BARRY Fatoumata Binta, secrétaire à la Mutragui,  l’augmentation du prix du transport s’est répercutée sur le  panier de la ménagère

« Je suis contente, mais…« 

«La réduction du tarif du transport est une bonne chose, mais à mon avis, ils auraient dû le faire bien avant parce que la population a trop souffert. L’augmentation a été bénéfique pour les transporteurs et on dirait même pour le Gouvernement, vue que le prix du carburant a été réduit à l’international depuis. L’Etat devrait réduire le prix du carburant à la pompe, à mon avis avant même de la réduction du prix du transport. Même à mille francs guinéens le tronçon, cela n’aurait aucun impact sur l’économie du pays. Maintenant que le gouvernement est revenu sur la raison en diminuant le prix du transport, moi personnellement, je suis contente et c’est une bonne chose pour la population, car cela est beaucoup ressenti dans le paniers de la ménagère.»

Quant à Sayon CONDE, il a indiqué qu’il est  normal de maintenir  le couvre-feu en cette période électorale « C’est réconfortant en ce sens que les dépenses que nous effectuons au niveau du transport sans compter la cherté de la vie en cette période donc, c’est réconfortant. D’habitude pour venir au boulot je dépensais neuf mille francs guinéens mais aujourd’hui, après l’annonce de l’allègement des mesures barrières, je n’ai payé que quatre mille cinq cents francs seulement, vous voyez vous-même la différence, donc je suis soulagé à plus d’un titre. L’Etat d’urgence est toujours maintenu de 00 heure à 4 heures du matin cela est normal parce que nous sommes en périodes des élections présidentielles, il faut mettre des gardes fou», a indiqué ce volontaire national

 BALDE,  Technicien de son état ajoutera ceci :« C’est une bonne chose parce que cela nous permet d’économiser. Moi, par exemple avant je payais douze mille francs guis pour me rendre à mon lieu de travail. Mais, maintenant j’ai six mille francs à payer et le reste je me paie un paquet de cigarette. C’est un acte salutaire, parce que cette pandémie a freiné toutes les activités qui permettent de faire vivre les différentes familles. En ce qui concerne les boites de nuit, vue que le couvre-feu commence à 00 heure jusqu’à 4 heures , ça sera boites de jours.»

« C’est un soulagement »

Cependant monsieur CAMARA Lamine, commerçant de profession, après avoir exprimé sa satisfaction, exhorte le chef de l’Etat à  réviser  le couvre-feu

« C’est avec une grande satisfaction que nous avons appris hier sur les ondes de la RTG l’allègement des mesures barrières sanitaires. Moi, j’habite jusqu’à Sonfonia, vous imaginez ce que cela fait avec le prix du transport tous les jours sans parler du manger. Donc, c’est un soulagement pour toute la population du pays. Nous remercions vraiment le président de la République et nous lui demandons une fois encore de revoir le couvre-feu. L’Etat devra imposer aux chauffeurs le respect obligatoire de mettre une seule personne devant.»

Hawa THIAM

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchSpanish