«Cette maladie  a freiné  l’élan de développement pris par notre pays à l’avènement au pouvoir du Prof. Alpha Condé» (Député de Fria)

 

Comme certains députés, Mohamed Gassim Bangoura député uninominal de la préfecture de Fria a célébré la fête de l’aide El-kébir dans sa ville natale. Conscient de l’existence de la maladie coronavirus dans  la cité de l’alumine, il a saisi l’occasion pour inviter les uns et les autres au respect strict des mesures sanitaires pour lutter contre la propagation de cette pandémie qui a fait tant de morts en Guinée et dans le reste du monde.

«Comme vous le voyez,  cette fête est célébrée  d’une manière sobre. Cela est un message fort pour vous et pour tous les guineens. Ce message n’est autre que celui de l’engagement, de la rigueur et de vigilance envers la pandémie coronavirus. Ayez toujours présent à l’esprit que cette maladie vit encore parmi nous. Et c’est à nous de le vaincre à travers le respect des mesures sanitaires qui nous ont été édictées par les autorités sanitaires. Pour cela, nous devons nous laver régulièrement les mains; éviter de nous serrer les mains;  porter nos masques et respecter les distanciations sociales», « prêche » l’élu de la cité minière

En le faisant, «sensible-t-il,  nous participons au même titre que les médecins dans la lutte contre la maladie coronavirus. Lutter contre cette pandémie est un signe de patriotisme et d’amour pour son pays. Alors, je vous invite au nom de mes pairs députés d’être des acteurs passifs en adoptant rigoureusement ces mesures pour votre bien-être et pour celui des autorités. Cette maladie  a freiné  l’élan de développement que notre pays avait pris depuis l’arrivée du professeur Alpha Condé. N’eût  été cette maladie, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Comme vous le savez, l’aéroport ne marche pas, les factures ne sont pas payées et tant d’autres. Et toutes ces charges ainsi que celles liées à la lutte contre la maladie sont sur la tête du gouvernement avec des coûts extrêmement élevés.»

Le  député uninominal de Fria accompagné par le Directeur national des impôts Aboubacar Makissa Camara.

Bouka Barry